Une controverse sur les droits et la légitimité des pâturages au sud du Maroc. Après la grande marche de protestation, qui a eu lieu en novembre dernier à Casablanca, les victimes des pâturages « injustes », de la délimitation du domaine forestier et du sanglier ont de nouveau manifesté dimanche à Rabat pour faire entre leur voix et passer le message à qui de droit.

Les manifestants, venus de différentes villes du Maroc et même de l’étranger ont scandé des slogans appelant à mettre fin à la discrimination envers les populations « autochtones » et à la délimitation de « leurs terroirs forestiers » qu’elles ont « hérités de leurs aïeuls ».

Dans une déclaration au site arabophone Hespress, Khalid Bikou de la coordination Akal pour la défense du droit de la population à la terre et à la richesse a appelé l’Etat à répondre aux revendications des habitants du Sousse après l’échec du dialogue initié par le gouvernement en la personne du chef de l’exécutif Saad Eddine El Othmani.

« Nous dénonçons le dialogue non sérieux et irresponsable auquel a appelé le gouvernement et nous appelons les institutions de l’Etat à prendre leur entière responsabilité afin de lever l’injustice dont sont victimes les habitants du Sousse et trouver une solution aux problèmes que vit la région », a affirmé Bikou.

Il a ajouté qu’il s’agit d’annuler les lois datant de l’epoque du protectorat et ce en vertu duquel seraient « spoliées les terres des populations » et de faire bénéficier ces dernières de leurs richesses minières, de l’abrogation de la loi 113.13 relative à la transhumance pastorale, à la gestion et à l’aménagement des espaces pastoraux, de l’interdiction du pâturage « abusif » des nomades et de « la lutte contre le sanglier ».

Les manifestants ont également dénoncé « le déplacement forcé » des habitants « autochtones » du Sousse à cause de la délimitation du territoire forestier, alors qu’un membre de la coordination Akal affirmé qu’au cas qu’aucune solution ne sera trouvée à ces problèmes « des manifestations de rue pourraient avoir lieu chaque semaine » à l’instar des gilets jaunes en France.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.