Au Maroc, on vient d’apprendre l’annonce d’une « décision courageuse » tant attendue par les parents d’élèves. Et pour cause, le ministre de l’éducation nationale, Saïd Amzazi, serait-il en train d’introduire dans les faits le français comme langue d’enseignement des matières scientifiques malgré l’opposition de certains groupes parlementaires, notamment les islamistes du PJD.

Pour rappel, l’enseignement des matières scientifiques dans la langue de Molière a déjà fait son apparition dans certains établissements de la région de Rabat-Salé-Kénitra aux niveaux des cycles du secondaire et même du primaire.

Selon le site arabophone Hespress, des « journées de formation » des enseignants, y compris des instituteurs du primaire, ont été lancées depuis quelques jours alors que plusieurs établissements relevant de l’académie de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà introduit le français dans l’enseignement des mathématiques.

+ Polémique autour de la Vision 2015 – 2030 +

L’enseignement des matières scientifiques en langue française a également fait son apparition dans la région de Souss-Massa où un guide a été envoyé aux enseignants par le groupe scolaire Salah Eddine Al Ayoubi relevant de la délégation provinciale de Taroudant, précise le site.

Ce « Guide d’alternance linguistique en mathématique dans le cycle primaire » comprend un lexique des concepts utilisés dans cette matière, a précisé la même source.

Une source des cadres enseignants dans la région de Rabat-Salé-Kénitra a indiqué à Hespress que l’enseignement des mathématiques en langue française a été introduit progressivement au niveau de la 6ème année du primaire et pour l’ensemble des matières scientifiques dans les collèges et lycées, ajoute la même source.

Le ministère de l’Éducation nationale avait adressé le 3 octobre dernier aux directeurs des académies régionales un mémorandum relatif à la formation des enseignants des mathématiques, de physique-chimie et des sciences de la vie et de la terre dans les langues étrangères alors qu’en réalité il s’agit seulement de la langue française.

Selon les tenants de l’arabisation, l’enseignement des mathématiques en langue française serait « en contradiction » avec les dispositions de la vision 2015-2030 du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique qui prévoit l’introduction du français dans le cycle secondaire seulement pour ce qui est de certains contenus.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.