Dans le cadre des efforts visant à faire face aux menaces terroristes liées à l’organisation dite « Etat islamique », le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a réussi, vendredi, à démanteler une cellule terroriste composée de cinq extrémistes, dont un ancien détenu dans le cadre de la loi anti-terroriste, s’activant dans la ville de Safi, indique le ministère de l’Intérieur.

Cette opération a permis la saisie d’appareils électroniques, d’armes blanches et de manuscrits à caractère extrémiste, fait savoir le ministère dans un communiqué, ajoutant que le suivi a révélé que les suspects, âgés entre 21 et 36 ans, ont fait allégeance à « Daech » et planifié de rallier les rangs de ce groupe terroriste sur la scène syro-irakienne, en coordination avec un de ses membres sur le terrain, avant d’exprimer leur disposition à adhérer à son agenda destructeur en vue d’attenter à la sécurité et à la stabilité du Royaume.

L’un des prévenus a tenté, lors de sa présence dans un pays sub-saharien, d’obtenir une recommandation en vue d’intégrer un des groupes affiliés à « Daech » actif dans la région du Sahel, selon la même source.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.