Selon Reporters sans frontières (RSF), la célèbre journaliste Maria Ressa a été arrêtée ce mercredi par la police à Manille. Son arrestation suscite une immense inquiétude au sein de la communauté des journalistes aux Philippines, souligne RSF dans un communiqué.

Nommée “personnalité de l’année” par le magazine Times en 2018 et lauréate du prix de la liberté de la presse du Committee to Protect Journalists (CPJ) la même année, Maria Ressa est devenue le symbole de lutte contre l’intimidation émanant de l’équipe de Rodrigo Duterte contre la presse aux Philippines.

Elle est aujourd’hui victime d’un acharnement judiciaire et va devoir passer la nuit en prison. Son arrestation a eu lieu en fin de journée ce mercredi 13 février dans les locaux de son site indépendant d’information Rappler par des officiers du Bureau National d’Investigation philippin (NBI) pour diffamation en ligne.

L’équipe de Reporters sans frontières (RSF) est entièrement mobilisée pour obtenir sa libération et a saisit le secrétaire général des Nations unies en lui demandant d’intervenir au plus vite pour mettre un terme à cet harcèlement.

La cour qui jugera cette affaire doit abandonner toutes les charges qui visent Maria Ressa et son site Rappler

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.