« Un scoop » qui risque de faire couler beaucoup d’encre et embarasser le parti de la Lampe. Et pour cause, l’ancien chef du gouvernement Abdelillah Benkirane « bénéficie de deux pensions de retraite et non pas d’une seule » comme il le prétend dans ses récentes déclarations à la presse marocaine, selon le site arabophone barlamane.com.

Le site rabati publie ainsi des copies de documents officiels signés par le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani et le ministre de l’économie et des finances Mohamed Benchaaboun en se référant au dahir royal qui stipule dans son premier article d’accorder à Benkirane une pension mensuelle exceptionnelle de 70.000 dh (7 millions de centimes) alors que le 2ème article du même dahir souligne que cette pension exceptionnelle est prélevée chaque mois sur le budget de l’Etat comme pension complémentaire à la pension civile dont jouit Benkirane.

L’article 3 du dahir indique, quant à lui, que cette pension exceptionnelle est versée à Benkirane avec effet rétroactif à partir du 16 mars 2017 et non pas comme l’a prétendu l’intéressé, lui même et son ami le journaliste Mustapha Shimi, lorsqu’ils ont menti aux Marocains en affirmant que l’ancien chef de l’exécutif bénéficie de cette pension depuis le mois d’octobre seulement.

+ Benkirane a une pension exceptionnelle et une autre civile… malgré les larmes de crocodile +

Toutefois, la question qui se pose ne concerne ni la pension exceptionnelle ni les millions de centimes que Benkirane a empochés au cours des mois ayant précédé le Dahir mais l’article 2 lequel parle d’une autre pension civile dont bénéficie l’intéressé.

Benkirane, qui prétend n’avoir pas menti depuis plus de 40 ans, pourra-t-il révéler le montant de l’autre pension dont il bénéficiait avant la pension complémentaire et dont il continue toujours de bénéficier ou versera encore, comme à son accoutumé, les larmes de crocodiles et accusera comme d’habitude les diables et les crocodiles de le viser et de manoeuvrer contre lui et le Parti justice et développement ? Ou observera-t-il le silence ? s’interroge barlamane.com.

Benkirane a donné une conférence de presse, la semaine dernière à son domicile, au cours de laquelle il a essayé de « ridiculiser les Marocains et d’insulter leur intelligence », note le site, en se focalisant sur sa pension exceptionnelle afin de  dissimuler la pension civile dont il bénéficie comme le souligne le Dahir royal.

D’autre part, en regardant de près le document signé par Saad Eddine El Othmani il s’avère clairement que ce dernier a sur le champ donné suite au contenu du message du conseiller royal qu’il a reçu le 30 octobre 2018 et qu’il a signé le lendemain, le 31 octobre ! A se demander si cette inhabituelle célérité d’El Othmani est due au fait qu’il s’agit de Benkirane ou bien le chef du gouvernement pense déjà à 2021 pour bénéficier à son tour d’une pension exceptionnelle.

Si seulement, le gouvernement El Othmani traite les affaires et les questions des citoyens avec cette même célérité !

Dans l’attente d’une nouvelle conférence de presse de Benkirane pour nier qu’il bénéficie d’une pension civile, barlamane.com promet de révéler comment l’ancien chef de l’exécutif a pu obtenir la pension exceptionnelle qu’il prétend n’avoir jamais demandée et la personnalité qu’il avait choisi pour jouer le rôle d’intermédiaire et faire parvenir sa demande au Cabinet Royal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.