Un policier a été tué et son fils grièvement blessé mardi à Béni-Mellal suite à leur agression à l’arme blanche par un individu présentant des signes de troubles mentaux.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’assassin âgé de 29 ans, qui a l’habitude de se rendre au domicile du policier décédé en raison de ses liens avec ses enfants, s’en est pris à la victime sans raison logique ou apparente en le poignardant au couteau, causant sa mort et blessant sérieusement à l’abdomen son fils de 27 ans, a indiqué un communiqué de la DGSN.

Le mis en cause a été aussitôt arrêté par la police et l’arme du crime saisie. Selon la même source, les recherches et investigations se poursuivent sous la supervision du parquet compétent en vue d’élucider les circonstances de ces actes criminels et vérifier l’état mental et psychologique de l’agresseur.

Abdellatif Hammouchi, le directeur général de la DGSN, a décidé d’accorder une promotion exceptionnelle en faveur du défunt brigadier chef en le hissant au grade supérieur, ajoute le communiqué.

La Fondation Mohammed VI des œuvres sociales des fonctionnaires de la sûreté nationale et l’inspection des services de santé de la sûreté nationale ont été chargées d’apporter le soutien nécessaire à la famille de la victime et de prendre en charge l’ensemble des frais de soins et d’hospitalisation de son fils blessé, toujours en soins intensifs à l’hôpital.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.