Dès le 1er février, 1 500 lanternes rouges chinoises ont décoré la médina de Chefchaouen, appelée la « ville bleue » du Maroc en raison de ses ruelles et de ses murs colorés. L’association de ces deux couleurs a créé une atmosphère chaleureuse pour le prochain festival du Printemps chinois qui, aura lieu, cette année, le 5 février dans cette ville située dans une zone montagneuse.

L’ambassade de Chine au Maroc et le Centre culturel chinois de Rabat ont organisé des activités – baptisées « Joyeux Nouvel An chinois » – dans plusieurs villes marocaines parmi celles-ci Chefchaouen dont l’illumination par des lanternes rouges est sans doute la plus impressionnante, a rapporté l’agence de presse chinoise Xinhua.

Dans l’après-midi de vendredi, des acteurs de la ville de Chongqing, en Chine, ont profité des rares minutes d’ensoleillement. Ils ont organisé un “flash mob” sur la place centrale et dans les ruelles de Chefchaouen, offrant ainsi aux habitants de la médina des spectacles brefs mais mémorables.

Après la musique, l’Association royale des arts martiaux marocains et un groupe de danseurs de la ville chinoise de Shenzhen ont présenté au public des danses du dragon et du lion.

Yasmina Bakali, une habitante de Chefchaouen âgée de neuf ans, a confié à Xinhua qu’elle aimait la danse du lion des artistes chinois et qu’elle était très heureuse de voir un spectacle aussi intéressant.

Le ministre marocain du Tourisme, des transports aériens, de l’artisanat et de l’économie sociale, Mohammed Sajid a indiqué que c’était la première fois que Chefchaouen vivait une grande fête du Printemps. Les cultures des deux pays se sont rencontrées et mélangées ici, ce qui rapproche les deux peuples.

Zhang Kuangyi, une touriste de Beijing, a spécialement planifié son voyage à Chefchaouen vendredi, afin de prendre part à la célébration de la fête du Printemps.

Zhang a dit qu’elle était très contente de voir ces festivités dans un pays étranger. “J’espère que la Chine sera plus prospère et que l’influence de la culture chinoise continuera de se propager”.

A la tombée de la nuit, des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place centrale de Chefchaouen.

L’ambassadeur de Chine au Maroc Li Li, M. Sajid ainsi que des représentants des autorités locales, ont appuyé sur l’interrupteur pour allumer les 1 500 lanternes rouges de la vieille ville, afin de souhaiter au peuple chinois une bonne et heureuse année.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.