Dans la perspective de sa transformation en agence nationale avec des prérogatives plus larges, le comité national de prévention des accidents de la circulation a lancé une “charte nationale de la bonne conduite sur la route” sous le signe : “Je m’engage, le protège ma vie et celle des autres”.

A travers cette charte, qui s’adresse à l’ensemble des usagers de la route, y compris les piétons, le comité vise l’adhésion positive de tous les citoyens aux règles de la sécurité routière et leur engagement à respecter les dispositions du code de la route en signant ladite charte disponible sur le site web du comité.

Selon le comité national de prévention des accidents de la circulation, environ 3500 personnes sont tuées et plus de 100 000 autres sont blessées chaque année sur les routes marocaines, soit près de 9 morts et 320 blessés par jour.

A cet égard, la stratégie nationale de sécurité routière que vient d’élaborer le comité a pour objectif de réduire le taux de mortalité de 50% d’ici 2026, une stratégie dont l’encadrement du comportement de l’usager de la route constitue un des axes principaux.

+ Préserver la vie et construire l’avenir +

Selon le responsable de la communication du comité, Abdessadek Maafa, cité par Hesperess, l’étude menée par le comité a révélé, à titre d’exemple, qu’environ 94% des automobilistes ne respectent pas le signal “Stop” malgré le grand danger que cela représente.   

La charte est un appel à tous les citoyens de prendre l’engagement de respecter le code de la route et les dispositions de la sécurité routière pour “préserver la vie et construire l’avenir”, a-t-il poursuivi.

Le lancement de la charte sera accompagné d’une grande campagne de communication menée par des célébrités des arts et des sports et par la distribution de 280 radars de contrôle de vitesse aux agents de la circulation.

Le responsable de la communication du comité a indiqué que le contrôle de vitesse sera renforcé par des radars plus sophistiqués qui mesurent la vitesse avant et après le passage d’un véhicule en plus de radars intelligents qui signalent les manquements aux règles de la circulation comme le non usage de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone pendant la conduite.

Il a ajouté que l’amélioration du comportement des usagers de la route exige, en plus de la sensibilisation, une approche répressive, soulignant que cette dernière approche a permis à la France de faire passer le nombre des tués dans les accidents de la route de 18.000 au cours des années 70 à moins de 5.000 par an actuellement.

Maafa a également indiqué que le Maroc est parmi les rares pays qui ont une stratégie de prévention des accidents de la circulation, relevant, toutefois, que la situation reste préoccupante avec 3.500 morts annuellement sur les routes marocaines, sachant que ce nombre aurait dépassé les 6.000 en l’absence de cette stratégie.

https://chartebonneconduite.ma/

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.