L’ancien chef du gouvernement Abdelillah Benkirane a fait une sortie médiatique sur un dossier délicat et aux mains de la justice. Il s’agit de l’affaire Zefzafi et ses camarades. Benkirane affirme s’attendre à « une grâce royale pour Nasser Zefzafi et les autres détenus » de Hirak Rif, qui ont été condamnés à des peines allant d’un an à 20 ans de prison.

“Le dossier de Zefzafi et son groupe sera résolu par une grâce royale”, a affirmé Benkirane lors d’une conférence de presse samedi à son domicile à Rabat avant de révéler qu’il a demandé au roi de gracier les détenus du Hirak Rif.

L’ancien chef de l’exécutif, dont les propos ont été rapportés par Hespress, a ajouté que “la véritable responsabilité n’incombe pas à ces jeunes car il est connu que le parti, qui encadrait cette région, allait faire entrer le pays dans un tourbillon que Dieu seul sait”, qualifiant de “victimes” les détenus du Hirak du Rif.

“N’attendez pas de moi que je fasse pression sur l’Etat”, a-t-il enchaîné appelant ceux qui soutiennent les détenus du hirak à ne pas recourir à la pression pour obtenir leur libération mais de “frapper aux portes avant d’entrer”.

+ Benkirane est contre ceux qui appellent à une monarchie parlementaire +

Concernant sa position sur la monarchie parlementaire, Benkirane a souligné qu’il est contre ceux qui appellent à une monarchie parlementaire où le roi règne mais ne gouverne pas, soulignant que  “les prérogatives doivent rester entre les mains du roi et le reste doit être délégué par le souverain lui même”.

“Le chef du gouvernement travaille avec le roi, constitutionnellement le roi est le chef des armées et est commandeur des croyants”, a-t-il rappelé réitérant son rejet du mouvement du 20 février dont il ignore, a-t-il dit, la partie qui est derrière.

“J’ai senti la menace qui pèse sur le pays et j’ai décidé de ne pas prendre part aux manifestations, malgré une vive division au sein du secrétariat général (du parti) concernant la participation à ces manifestations”, a affirmé l’ancien secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) soutenant qu’il a menacé d’expulser la jeunesse PJDiste si elle vient à prendre part auxdites manifestations.

“Les services que j’ai rendus en tant que chef du gouvernement Dieu seul m’en récompensera et Dieu seul sait combien j’ai souffert en prenant certaines décisions”, a-t-il par ailleurs affirmé.

Pour ce qui est de la vague de critiques à son égard concernant sa pension de retraite d’ancien chef de gouvernement alors qu’il était ouvertement contre, Benkirane a reconnu en avoir bénéficiée.   

Article19.ma

2 Commentaires

  1. bonjour
    Monsieur Benkira c’est bien de dire libérer les prisonniers rifins , mais vous avez oublié que la justice au Maroc elle est indépendante non? Monsieur Benkira vous lutter pour que la justice soit indépendante elle est maintenant alors?
    1) vous avez vite oublié qui brûlé le drapeau de mon pays Le Maroc au Rif? c’est (N.Z)
    2) vous avez vite oublié qui refusent de chanter l’hymne natinal au Rif ? ce sont les prisonniers du Rif
    3) vous avez vite oublié qui a tué et blessé des forces de l’ordre handicapé à vie?
    4) vous avez vite oublié qui a brûlé des maisons habitées ?
    5) vous avez oublié qui refuse de réciter le DEVISE DU MAROC DIEU PATRIE ROI? c’est N.Z et ses complices
    5) vous avez oublié qui est rentré en contacte avec les Algériens en Europe (Belgique Holande, Allemagne, Danmark pour avoir leur soutient pour faire le max des troubles du rif ? c’est le Père de N.Z pour déstabiliser le Maroc , vous le savez un traitre de la nation , n’a aucun droit légitime encore moi la violence contre sa force de l’ordre
    Monsieur Benkirane je pense , que vous feriez ; mieux de chercher une grande Mosquée pour faire Imam la politique du stalinisme est bien révolue

  2. bonjour
    mes chers compatriotes je vous relate une histoire vraie je jure devant vous mes chers compatriotes et devant Allah que c’est la vérité ce que je vais raconté
    Aout 2018 dans une grande Avenue vers le centre ville de la ville de Montpellier , des rifin qui manifestent (portrait alkhatabi et N.Z et le drapeau du Rif ) au début du cortège bien sûr , et voila la place de la comédie remplie de manifestants , et des apprentis politiciens qui prennent la parole à tour de rôle bien su^r des insultes fusent contre le Maroc et ses institutions
    1)je m’approche au près d’un jeune manifestant , et je lui dis où le drapeau du Maroc ? (il me répondit et je vous jure , je l’ai brûlé , et je vous e….. gros mot)
    2) et voilà une vielle dame qui regarde de la fenêtre en disant (vive le Maroc vive le Roi) en ARBE : 3ache almaghrèbe 3ache Almalike ) et la réponse du même jeune manifestant de l’insulter : je le cite ( sire allah ye3ale D………… + un gros mot)
    donc laissons la justice faire son travail
    DIEU PATRIE ROI; vive le Maroc, vive tous les Marocaines et les Marocains de Tanger à Karkarate ,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.