La question de l’aide financière européenne supplémentaire destinée au Maroc pour faire face au flux de l’immigration clandestine n’a pas été évoquée ouvertement lors de l’audience accordée par le roi Mohammed VI, le 17 janvier courant, à la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-présidente de la commission européenne, Federica Mogherini, a rapporté le quotidien espagnol El Pais.

La même source a ajouté que la demande du Maroc d’une aide financière européenne supplémentaire n’a pas, non plus, évoquée de manière directe lors des autres rencontres de Mogherini à Rabat avec les hauts responsables marocains.

Le journal a relevé que la question de cette aide est cependant très présente dans les relations bilatérales entre Rabat et Madrid, en ce sens que les autorités marocaines “se contentent de transmettre leurs doléances à leurs homologues espagnoles” qui font, à leur tour, pression sur Bruxelles et plaident en faveur du Maroc pour bénéficier du soutien financier de l’Union européenne.

Selon le quotidien espagnol, “la stratégie espagnole pour stopper l’arrivée des migrants à ses côtes se manifeste dans le renforcement de la coopération avec le Maroc à cause du faible espoir de trouver une solution à la crise de l’immigration”.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.