L’Espagne compte lancer conjointement avec le Maroc un projet « pionnier » de mobilité des étudiants marocains vers les universités espagnoles qui sera financé par des fonds européens, a indiqué Coral Martinez Iscar, directrice du Service espagnol pour l’internationalisation de l’éducation (Sepie), relevant du ministère espagnol de la Science, de l’Innovation et des Universités.

D’une durée maximale de deux ans et un budget d’environ 2,5 millions d’euros, ce projet devra bénéficier à quelque 80 étudiants marocains qui pourront préparer des masters dans des universités espagnoles, a précisé la responsable espagnole, dans un entretien publié mardi par l’agence EFE à l’occasion de la prochaine création du Réseau des universités européennes.

Mme Iscar a souligné que la plus forte demande du Maroc en matière de formation est constatée dans les domaines du tourisme, de l’odontologie, de la médecine et de l’agroalimentaire, notant que la deuxième phase dudit projet consistera à « mettre en place un projet de développement de ces secteurs » au Maroc.

Le Sepie travaille conjointement avec le ministère espagnol du Travail, des Migrations et de la Sécurité sociale pour définir et lancer cette deuxième phase, a-t-elle ajouté, relevant que l’idée « n’est pas seulement de former des étudiants marocains dans des universités espagnoles, mais également de mettre en œuvre des projets qui contribuent à la croissance économique de leur pays ».

« L’objectif est de contribuer au développement de notre pays voisin, qui est un partenaire clé de l’Espagne », a relevé la directrice du Sepie, soulignant que le Maroc « est un partenaire stratégique pour nous ».

La coopération entre les deux pays touche plusieurs domaines notamment la pêche, l’agriculture, l’immigration, la sécurité ou encore l’éducation, a-t-elle rappelé, faisant observer que ce dernier secteur est « fondamental » pour les deux Royaumes.

Ce programme peut servir pour lancer davantage de projets à l’avenir, a poursuivi la directrice du Sepie. « Si ce projet aboutit, nous envisagerons la possibilité d’un financement supplémentaire de l’UE pour des projets futurs avec le Maroc et avec d’autres partenaires africains », a-t-elle dit.

L’Espagne est l’un des principaux bénéficiaires de l’aide de l’UE pour la mobilité des étudiants avec les pays africains, a indiqué Mme Iscar, qui a précisé que les Marocains constituent l’une des « plus importantes » communauté non européenne en Espagne.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.