Au Maroc, le Groupe Renault Maroc a confirmé son leadership sur le marché de l’automobile en dépassant la barre des 400.000 véhicules produits en 2018 et en exportant près de 90% de sa production vers 74 pays, a annoncé, mardi à Casablanca, le Directeur général du Groupe Mark Nassif.

La marque au Losange a réalisé de très bonnes performances l’exercice écoulée, une année historique en termes de production industrielle de ses deux usines SOMACA (Casablanca) et Tanger et de ventes avec 75.418 véhiculés livrés, soit une part de marché de 42,5 pc, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse de présentation du Bilan des activités du groupe en 2018, selon la MAP.

Ainsi, le groupe s’est positionné comme une plateforme industrielle majeure avec la production par ses deux usines de 402.150 véhicules (318.600 unités à Tanger et 83.550 à Casablanca), la demande du marché interne ayant fait la part belle à ses marques incontournables, Dacia (49.649 ventes et 28% de part de marché) et Renault (25.769 véhicules et 14,5% de part de marché), respectivement n°1 et n°2.

Le groupe a aussi fait rayonner le «made in Morocco» en termes d’exportations avec un volume de 358.779 véhicules contre 333.189 en 2017 dont 301.336 véhicules produits à Tanger, soit plus de 94% de la production de l’usine tangéroise et 57.443 véhicules à Casablanca (près de 69% de la production de la Somaca).

+ Six modèles occupent le top 6 des meilleures ventes +

De plus, 6 modèles du Groupe figurent dans le top 6 des meilleures ventes au Maroc avec respectivement Dacia Logan (13.280 ventes), Renault Clio en tête de son segment avec 12.470 livraisons, Dacia Dokker (12.434 ventes), Sandero (11.918 ventes), Duster (8.106 ventes) et Renault Kangoo (5.544 ventes).

L’année écoulée a vu l’action du Groupe se poursuivre en partenariat avec le Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies afin de renforcer l’intégration locale, a relevé le Directeur Général, notant que cela s’est traduit par de nouveaux engagements de fournisseurs, des démarrages de nouveaux sites et d’extension d’activités de sites existants ainsi qu’un nouveau partenariat avec l’Ecole Mohammedia d’ingénieurs, un soutien à la formation de l’ingénieur nécessaire pour répondre aux besoins de l’industrie automobile pour les métiers existants et futurs.

Le dernier exercice a été aussi marqué par l’annonce du doublement de la capacité de production de la Somaca pour passer de 80.000 à 160.000 véhicules à l’horizon 2022, a-t-il ajouté, faisant savoir qu’il travaille également à développer son écosystème industriel pour porter à 65 pc le taux d’intégration locale et cibler 2 milliards d’euros de chiffres d’affaires à l’horizon 2023.

En outre, il a créé, fin 2018, la Fondation Renault Maroc afin d’ancrer davantage le développement humain et social au cœur de sa démarche et assurer la continuité de la politique RSE et mécénat du Groupe. La Fondation s’appuie sur 2 piliers majeurs à savoir l’inclusion à travers diverses actions en faveur de l’éducation et la lutte contre l’abandon scolaire et la mobilité durable notamment à travers le programme de sécurité routière «Tkayes», ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.