Un ressortissant canadien a été condamné lundi en Chine à la peine de mort pour trafic de drogue, ont rapporté les médias locaux.

Le verdict intervient dans un contexte de relations tendues entre Pékin et Ottawa depuis l’interpellation début décembre au Canada, à la demande des États-Unis, de la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei.

Robert Lloyd Schellenberg, 36 ans, avait d’abord été condamné à 15 ans de prison le 20 novembre dernier à Dalian, dans le nord de la Chine. Il avait alors décidé de faire appel. Lors de l’examen de son recours, en décembre, les procureurs avaient déclaré que la peine était « trop légère et inappropriée ».

Le ministère canadien des Affaires étrangères avait déclaré suivre l’affaire « de très près » et fournit une assistance consulaire à Robert Lloyd Schellenberg depuis son arrestation.

Interrogé vendredi lors d’un point presse régulier, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères avait de son côté appelé à « ne pas politiser les questions judiciaires ».

Selon le gouvernement canadien, treize Canadiens ont été détenus en Chine depuis l’arrestation le 1er décembre au Canada d’une dirigeante du géant chinois Huawei, dont huit ont été remis en liberté.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.