Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi:

*Libération. :

– Le système agropastoral à base d’arganier dans la région d’Aït Souab-Aït Mansour au Maroc est d’une importance primordiale pour le patrimoine agricole mondial, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Avec le système traditionnel de culture du safran en Iran et l’ancien système d’oliviers en Espagne, il est désormais reconnu par l’organisation onusienne comme ayant une importance primordiale pour le patrimoine agricole mondial (Globally Important Agricultural Heritage Systems (GIAHS). C’est la deuxième fois qu’un site marocain est ajouté à la liste des systèmes du patrimoine agricole mondial, un réseau qui comprend 57 paysages remarquables répartis dans 21 pays du monde.

– La filière oléicole contribue à hauteur de 5% du PIB agricole national, selon le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et fortes. S’étendant sur une superficie de 784.000 hectares, les exploitations nationales totalisent une production de l’ordre de 1.500.000 tonnes d’huile d’olive. Le pays produit également 160.000 tonnes d’huile d’olives et 90.000 tonnes d’olives. En termes d’exportations, 17.000 tonnes d’huile d’olive et 64.000 tonnes d’olives de table se retrouvent sur les marchés internationaux.

*Le Matin. :

– La troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain place la promotion du capital humain au centre de ses objectifs. Cette nouvelle phase vise à améliorer les indicateurs du développement humain dans l’enseignement, la santé et l’intégration des jeunes, et à pallier le déficit accusé dans les infrastructures de base dans les régions pauvres, tout en focalisant sur le capital humain, a souligné le wali chargé de la coordination nationale de l’INDH, Mohamed Dardouri qui s’exprimait lors d’une rencontre d’information avec les différents acteurs de la région de Guelmim-Oued Noun, dans le cadre d’une série de rencontres régionales visant à expliquer les principaux axes de la troisième phase de l’INDH, lancée par S.M. le Roi Mohammed VI en septembre dernier. Et d’ajouter que l’Initiative nationale dans sa troisième phase prône une nouvelle approche en matière de gouvernance basée sur un diagnostic minutieux des besoins, la mise en place de programmes d’action bien définis et adoptés de manière contractuelle, le réseautage et le professionnalisme.

-Trois millions de dirhams, tel est le montant de la sanction financière qui vient d’être infligée par la Haute Autorité de communication audiovisuelle à la chaine de télévision 2M en octobre dernier, suite à la diffusion abusive de publicité. Publiée le 2 janvier 2019 au Bulletin officiel, cette décision constitue une sanction du régulateur pour non-respect de la durée maximum de publicité diffusée pendant une heure glissante par la deuxième chaine marocaine. Une infraction répétée plus de 32 fois. Par ailleurs, 2M n’a pas respecté l’intervalle de temps fixé entre deux spots publicitaires 280 fois. Notons que 2M n’était pas le seul opérateur à avoir écopé d’une amende. La Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) a été également épinglée par la HACA pour les mêmes raisons.

*Al Bayane.:

– Les commerçants du marché de Derb Omar dans la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa ont observé un mouvement de protestation. Les manifestants dénonçaient ce qu’ils appelaient des « campagnes sélectives et orientées des services de la Douane et des autres autorités compétentes », en effectuant des descentes dans leurs entrepôts de stockage et dans leurs usines de fabrication locale. Des sources concordantes ont affirmé que l’entrée en vigueur, sans campagne de sensibilisation préalable, de la facture électronique serait à l’origine du problème. Ces factures électroniques, qui devaient remplacer les « bons » rédigés à la main et cachetés par la société, seraient entrées en vigueur le 1er janvier 2019.

– Le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani a annoncé que la Commission du suivi de la stratégie nationale de lutte contre la corruption se réunira très prochainement. Cette annonce a été faite lors de la réunion du Conseil de gouvernement qui discutait les recommandations du rapport final élaboré par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) suite à la présentation de l’expérience marocaine en matière de mise en œuvre de la convention des Nations unies contre la corruption que le Royaume a ratifiée en 2007.

*L’Opinion.:

– L’assemblée générale de l’Association des parents et amis d’enfants inadaptés (APAEI) a exprimé son regret quant au retard de paiement des subventions, notant que ceci impacte la gestion éducative et administrative de l’association, en plus de la persistance d’un climat de tension au niveau des collaborateurs qui prennent en charge les enfants inadaptés. L’APAEI a identifié un certain nombre de recommandations notamment l’appel à mettre en exécution les jugements concernant les cotisations de la CNSS. L’Association n’arrive toujours pas à régulariser le dossier des arriérés cumulés depuis le mandat de l’ancien président. L’assemblée a appelé les décideurs à penser à l’augmentation des salaires de ses cadres, vu la hausse du niveau de vie au Maroc et compte tenu du rôle important joué par cette catégorie de cadres.

– L’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) a fait don de matériel informatique au profit du Centre maroco-coréen de formation en technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (CMCF-TICE). Ce don, dont la valeur est estimée à 30.000 dollars, s’inscrit dans la stratégie d’appui de l’Agence coréenne de la coopération internationale au CMCF-TICE et vient couronner la mise en œuvre du programme GENIE, qui vise l’intégration des TIC dans l’enseignement, par le biais de la consolidation des activités des cadres pédagogiques des différentes académies régionales d’éducation et de formation (AREF).

*Al Ahdath Al Maghribia :

– Le gouvernement belge a entamé la régularisation des immigrés en situation irrégulière, dont une bonne partie des Marocains. Selon des sources médiatiques belges, des documents de séjour d’une période renouvelable de 5 ans seront délivrés à 90.000 immigrés marocains dans la première étape, tandis que 15.000 autres seront régularisés dans la deuxième étape.

– Le chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani a affirmé que 2019 sera l’année de l’exécution des grandes réformes et de l’adoption de plusieurs lois d’une importance majeure. El Otmani, qui s’exprimait au cours du Conseil du gouvernement, a appelé tous les membres de son cabinet à multiplier les efforts, vu que les réformes à entreprendre concerneront tous les secteurs et domaines, espérant que cette année verra l’intensification et le perfectionnement de l’action du gouvernement et permettra, ainsi d’atteindre les objectifs inscrits dans le programme gouvernemental.

*Al Alam. :

– Le gouvernement a mobilisé des crédits de l’ordre de 130 millions de dirhams (MDH) dans sa lutte contre les sacs plastique durant les deux dernières années et demie. Le dit montant a été alloué à des entreprises opérant dans le secteur, s’agissant des investissements dans le secteur ou de la reconversion d’activité, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. En matière d’accompagnement, 27 entreprises ont reçu des subventions publiques, dont 15 ayant bénéficié des projets des sacs alternatifs, souligne la même source.

*Akhbar Alyaoum.:

– Dans le contexte de crise que vit le PAM et l’appel à réformer ses structures, le secrétaire général du parti, Hakim Benchamach, a convié les dirigeants à une réunion d’une importance capitale pour le parti. Ainsi dans un communiqué, Benchamach a invité les membres des bureaux politique et fédéral du parti à une réunion commune qui se tiendra samedi à Rabat. Benchamach devrait prononcer un discours lors de la séance d’ouverture, avant de passer aux débats internes à huit-clos entre les leaders du parti. Cette crise est due aux divergences existant entre les dirigeants sur les modes de gestion des affaires du parti du tracteur.

– En dépit des efforts fournis par l’Etat pour réduire le déficit social, la moitié des Marocains se considèrent pauvres, selon un récent rapport de l’Observatoire national du développement humain (ONDH). Le rapport a fait état de l’amélioration du niveau de vie réel, dont la moyenne a augmenté de 2,2% annuellement entre 2012 et 2017. Ce taux est de 3,5% en milieu rurale et de 1,2%. Néanmoins, les déficits demeurent très importants, insiste le rapport, notant que le niveau de vie des urbains est environ 2 fois plus élevé que celui des ruraux.

*Al Massae. :

– L’Inspection générale de l’administration territoriale (IGAT) devrait déférer à la justice des dossiers de corruption concernant des fonctionnaires publics, des directeurs d’établissements, des présidents de communes et des bureaux d’études. Ces dossiers devraient être transmis aux tribunaux de crimes financiers à la lumière des rapports des inspecteurs de l’IGAT et ceux de l’Inspection générale relevant du ministère de l’Economie et des Finances. Parmi les dossiers transmis aux tribunaux figure le dossier d’un établissement public en charge d’un plan de lutte contre les bidonvilles, dont les responsables sont accusés de dilapidation des deniers publics, selon des sources bien informées. Ces derniers ont précisé que certains d’entre eux sont poursuivis pour des affaires de corruption sur la base des inspections de la Cour des comptes.

– Le Conseil du gouvernement a adopté le projet de loi portant interdiction de la fabrication, l’importation, l’exportation la commercialisation et l’utilisation des sacs plastiques. Un texte qui vise à mettre en place un arsenal juridique solide et flexible permettant l’élimination des sacs en matière plastique et production dans le secteur informel. Dans un exposé sur la situation actuelle de la fabrication, la commercialisation et l’utilisation des sacs en plastique, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy a relevé une baisse de 35.000 tonnes, soit 50% de la consommation de la matière première utilisée dans la fabrication des sacs en plastique entre 2015 et 2018. Elalamy a toutefois fait savoir que de nouveaux modes de production et de distribution de ce ces sacs ont vu le jour dans le secteur informel.

*Rissalat Al Oumma. :

– Les provocations « désespérées » auxquelles s’adonnent les séparatistes du « polisario » au niveau de la zone située à l’Est du dispositif de défense, « les mettent en confrontation avec les Nations Unies et non seulement avec le Maroc », a affirmé le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Le Conseil de sécurité a été sans équivoque dans ses résolutions en soulignant que tout comportement du genre constitue une provocation et une menace à la stabilité dans la région, a-t-il expliqué en réponse à une question sur les provocations du « polisario » au moment du coup d’envoi de la 11è édition du rallye international « Africa Eco Race », posée lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du conseil de gouvernement.

– Les distributeurs du gaz butane attendent les résultats de la réunion prévue mardi avec le ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, pour ainsi décider des modes d’action qu’ils comptent mettre en œuvre pour mettre en évidence leurs revendications. La Loi de finances pour 2019 prévoit de taxer les distributeurs au cas où ils n’exigeraient pas les documents de vente des bouteilles de gaz des propriétaires des magasins à qui ils livrent leurs produits. Cette disposition est le principal point de désaccord entre les professionnels et le gouvernement. Mohamed Belfkih, secrétaire général de l’association nationale des distributeurs du gaz liquide au Maroc, a jugé que le gouvernement doit mettre en œuvre tous ses moyens pour connaitre les recettes des propriétaires des magasins sans impliquer les distributeurs dans une affaire qui ne les regardent pas.

– Bayane Alyaoum. :

– La situation provisoire des charges et ressources des collectivités territoriales dégage un excédent budgétaire de 3,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2018 contre 2,8 MMDH durant la même période un an auparavant, selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR). Cet excédent tient compte des dépenses d’investissement de 11,6 MMDH et d’un solde positif de 118 millions de dirhams (MDH) dégagé par les comptes spéciaux et les budgets annexes, indique la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances locales de novembre 2018.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

– Un total de 11,3 millions de touristes ont visité le Maroc entre janvier et novembre 2018, en progression de 8,5% par rapport à la même période un an auparavant (+15% pour les touristes étrangers et +2% pour les Marocains résidant à l’étranger), selon l’Observatoire du tourisme. Les principaux marchés émetteurs ont connu une hausse en termes d’arrivées en cette période, en particulier, l’Italie et l’Allemagne (+15% et +10% respectivement), suivis de la France et l’Espagne (+8% et +6% respectivement), précise l’observatoire dans une note sur les statistiques du tourisme au Maroc pour le mois de novembre 2018.

– Le Maroc améliore sa position au classement établi par le magazine américain Forbes sur le climat des affaires. Le pays se positionne à la troisième place en Afrique et à la première au Maghreb. La première place dans le continent est revenue à l’Ile Maurice devant l’Afrique du Sud.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.