Une histoire de viol qui a choqué les paysans de la région de Mzoudia, situé à 80 kms au sud de Marrakech. La chambre criminelle près la cour d’appel de Marrakech a reporté, mercredi, l’examen du dossier dans lequel est poursuivi un investisseur maroco-américain (36 ans) pour viols sur deux mineures et pour les avoir filmées dans des postures pornographiques.

La chambre criminelle avait en première instance condamné, en octobre dernier, le mis en cause à 4 ans de prison ferme et au paiement d’une indemnisation de 3 millions de centimes à l’une des victimes, selon des médias de la ville ocre.

Le parquet général de la cour d’appel de Marrakech avait placé en détention, le 14 mars dernier, l’investisseur à la suite d’une plainte à son encontre pour viols sur deux mineures dans un des douars de la commune de Mzoudia.

La gendarmerie avait également mis la main sur un CD montrant le mis en cause dans sa chambre à coucher avec l’une ou l’autre des deux victimes dans des positions impudiques à côté d’un grand téléviseur où il regardait les films pornographiques pour imiter les scènes qu’ils contiennent avec les mineures.

La famille du prévenu avait, pour sa part, présenté des documents médicaux prouvant qu’il souffre de troubles psychiques.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.