Le Forum marocain pour la démocratie et les droits de l’homme a appelé, lundi dans un communiqué, le gouvernement à combattre aux plans juridique, institutionnel et sur le terrain les campagnes takfiristes et les pratiques extrajudiciaires, mettant en garde contre toute politique d’indulgence à l’égard des extrémistes.

Les campagnes des extrémistes, qui portent atteinte aux valeurs de pluralisme, de diversité, de liberté, de démocratie, continuent leurs attaques provocatrices et diffamatoires sur les réseaux sociaux, souligne le communiqué parvenu à article19.ma.

En plus de leurs discours haineux, des prédicateurs et des organisations connus par leurs idées extrémistes sèment la haine entre les différentes religions. Ils ne reconnaissent ni l’Etat ni les institutions constitutionnelles en mettant en application leurs propres lois sous couvert de la religion comme ce fut le cas à Zagora où ont été interdites par des organisations extrémistes les cérémonies festives et la musique sous peines d’écoper d’une amende, relève la même source.         

L’existence d’une justice parallèle, estime le Forum, est une atteinte à l’autorité de l’Etat et à ses institutions, dont la mission est d’assurer la sécurité et de protéger les droits individuels et collectifs. Elle constitue aussi une violation des droits des citoyens à jouir de leurs libertés et une atteinte au contrat social régissant la vie en société.

Le Forum appelle ainsi le gouvernement à prendre les mesures nécessaires aux niveaux juridique, institutionnel et pratique pour mettre fin à toutes les campagnes takfiristes, à rejeter toute violence au nom de la religion, à combattre l’extrémisme dans toute ses formes et à adopter une loi incriminant le racisme au Maroc.

Il appelle également à promouvoir la culture du dialogue entre les religions et des droits de l’homme, à renforcer la démocratie dans toutes ses dimensions, à promouvoir la langue amazighe et à garantir le droit de choisir les prénoms amazighs ainsi qu’à lever les réserves sur la convention internationale de lutte contre les violences à l’égard des femmes et à y adapter les juridictions nationales.

Le Forum souligne aussi la nécessité de revoir le code de la famille en vue de garantir l’égalité dans les droits entre les femmes et les hommes et de mettre en oeuvre, à cet égard, les dispositions constitutionnelles.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.