Un Australien a été déchu de sa nationalité pour appartenance au groupe terroriste Daech, dans le cadre de l’application des lois antiterroristes, ont indiqué samedi les autorités.

Neil Prakash, actuellement incarcéré en Turquie, devient ainsi le douzième australien à se faire déchoir de sa nationalité depuis l’adoption par le gouvernement de Canberra d’une batterie de lois qui visent spécifiquement les combattants djihadistes.

« Les doubles citoyens qui choisissent de basculer dans le terrorisme renoncent aux privilèges de la nationalité australienne et je reste déterminé à faire respecter les dispositions de la loi », a souligné le ministre de l’Intérieur, Peter Dutton, dans un communiqué publié samedi.

Le ministre a également affirmé que la priorité du gouvernement est d’assurer la sécurité des Australiens.

L’Australie demande l’extradition de cet homme de 27 ans qui a été cité dans la préparation présumée de plusieurs attentats en Australie, mais les autorités judiciaires turques ont rejeté cette demande d’extradition plus tôt cette année.

Prakash a été arrêté près de la frontière turco-syrienne en 2016 après avoir tenté d’entrer en Turquie avec de faux documents.

Son passeport australien a été annulé en 2014 et il a été ajouté à une liste de sanctions en 2015.

Prakash, qui avait quitté l’Australie en 2013 et était connu sous le nom de Abou Khaled al-Cambodi, a été cité dans la préparation présumée d’un attentat pour l’Anzac Day en 2015, journée nationale rendant hommage aux soldats australiens morts au combat. Il était aussi apparu dans des vidéos de propagande de Daech, dont une où il appelait à attaquer l’Australie.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.