Au moins trois personnes ont été tuées et dix autres blessées dans une attaque terroriste perpétrée, mardi à Tripoli, contre le ministère des Affaires étrangères, selon un nouveau bilan révélé par des services de sécurité et le ministère de la Santé.

Un précédent bilan fourni par des sources sécuritaires faisant état d’un mort.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué, dans un communiqué, qu’il s’agissait d’une « attaque suicide » menée par des « éléments terroristes », tout en saluant le professionnalisme des services de sécurité, ayant permis de limiter le nombre des victimes.

Les mêmes sources précisent qu’un diplomate, directeur d’un département au sein du ministère des Affaires étrangères, figure parmi les trois victimes décédées.

Des témoins et des médias, dont la chaîne officielle du gouvernement d’union (GNA), avaient au préalable fait état d’au moins une explosion et de coups de feu dans l’enceinte du ministère. L’attaque a été menée par plusieurs « assaillants terroristes », avait ajouté cette chaîne TV du GNA, citant des sources au sein des ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur.

Déchirée par des luttes de pouvoir et minée par une insécurité chronique, la Libye est devenue un repaire pour les jihadistes après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. L’EI avait profité du chaos pour s’implanter à Syrte, Benghazi, Derna, al-Nawfaliya (est), et Sabratha (ouest) , mais les forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, ont repris le contrôle de ces régions en décembre 2016, après plus de huit mois de combats meurtriers.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.