Un nouveau éclairage. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a annoncé ce lundi que le crime terroriste commis récemment près de la localité d’Imlil et dont ont été victimes deux touristes scandinaves a prouvé « la persistance de la menace terroriste. »

Laftit, qui s’exprimait lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, a indiqué que « le nombre total des personnes impliquées dans cet acte criminel et qui ont été arrêtées a atteint 17 », ajoutant qu’ « il ne s’agissait pas d’une grande organisation terroriste, mais d’individus imprégnés par l’idéologie extrémiste, qui ont décidé de commettre ce crime selon les méthodes de certains terroristes et de manière primitive ».

Le ministre a relevé que le changement par les terroristes de leurs stratégies est le résultat du resserrement autour d’eux de l’étau des autorités, soulignant que leur capacité criminelle a ainsi été réduite ce qui les a poussés à adopter la logique des loups isolés et des attaques surprises.

« Ce qui s’est passé a prouvé que ce qui nous préoccupe est arrivé par l’usage de moyens primitifs accessibles au public et inattendus », a affirmé le ministre de l’Intérieur, soulignant que « l’incident a prouvé que le terrorisme n’a pas de patrie et pourrait frapper à tout moment ».

Il a, en outre, réitéré la condamnation par le peuple marocain de cet acte barbare « incompatible avec nos valeurs », exprimant ses condoléances aux familles des victimes de cet acte, qui a aussi touché tous les Marocains.

« Les menaces terroristes persisteront tant qu’il existe une rhétorique extrémiste qui trouve un écho localement et tant qu’il existe un groupe terroriste qui œuvre à se prendre à la sécurité intérieure », a-t-il souligné.

+ Empêcher l’exploitation de la religion à des fins méprisables… +

Le ministre a ajouté par ailleurs: « Quel que soit la force de l’Etat face aux menaces terroristes, il reste exposé tant que certains persistent à choisir des comportements opportunistes comme certains courants à l’intérieur et à l’extérieur du pays, qui adoptent un discours nihiliste et répandent une culture de désespoir à des fins suspectes ».

Le ministre a également souligné que « la première étape de la lutte contre le terrorisme consiste à protéger notre société des dangers et à empêcher l’exploitation de la religion à des fins méprisables, loin des valeurs de la tolérance », appelant à l’adoption « d’un discours clair par les individus et les groupes et à un engagement dans les positions au lieu de négocier les valeurs morales, car il n’y a de place à une position médiane dans l’amour de la patrie ».

Laftit a également a mis en garde contre ce qu’il considère comme « le discours ambigu de certaines parties, selon les intérêts et les positions, et la quête constante de minimiser les efforts de l’Etat », soulignant que « cela conduit à une perte de confiance en ce qui nous rassemble en tant que nation pour rejeter l’extrémisme et l’obscurantisme ».

Laftit a, enfin, relevé que « cela incite certains à rechercher des loyautés alternatives », soulignant que « la voie du mal et de la haine est devenue plus accessible que jamais à cause des réseaux sociaux et Internet comme alternative au recrutement directe ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.