C’est un événement historique au Japon. L’empereur Akihito a célébré dimanche son 85e anniversaire en apparaissant sur la véranda du palais pour la dernière fois avant son abdication l’an prochain. Et c’est aussi une première au pays du Soleil Levant depuis deux siècles, selon les médias japonais.

Et tout en saluant la foule venue lui présenter ses vœux, l’empereur a exprimé “son soulagement” que son règne s’achève sans que le pays eût à connaitre ni à souffrir des conséquences d’une nouvelle guerre.

Akihito est un empereur pacifique, sans pouvoir politique mais il demeure le gardien d’une Constitution pacifique que son premier ministre Shinzo Abe cherche à amender pour faire face aux appétits expansitionistes chinoises dans le pacifique.

Mais l’empereur, lui, fidèle à ses principes appelle les nouvelles générations à ne pas oublier le rôle joué par le Japon durant la 2ème guerre mondiale.

Et qu’il est important d’enseigner aux nouvelles générations le rôle joué par le Japon durant la 2ème guerre. Un rôle militariste peu élogieux.

« N’oubliez pas les vies innombrables perdues durant la guerre, que la paix et la prospérité du Japon d’après-guerre ont été édifiées grâce aux nombreux sacrifices et efforts inlassables du peuple japonais, et de transmettre cette histoire avec exactitude aux générations nées après la guerre. »

Durant son règne l’empereur Akihito a visité les lieux des grandes batailles de la Seconde Guerre mondiale. Et a œuvré à la réconciliation avec les pays d’Asie. Son message est en opposition avec l’orientation du Premier ministre Shinzo Abe. Lequel veut purger la Constitution de son pacifisme et tourner la page d’un passe dont les nouvelles générations de Japonais ignorent tout ou presque.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.