La population des salariés et des titulaires de pensions des secteurs public et privé couverte par l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) a atteint 9 millions de bénéficiaires en 2017, en évolution de 4,9% par rapport à 2016, selon l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).

L’AMO-CNSS couvre 66,3% de l’effectif des bénéficiaires des deux régimes et 67,8% de celui des cotisants qui a enregistré une augmentation de 6,5% pour atteindre 3,8 millions de personnes, indique l’ACAPS dans son rapport d’activité 2017.

Les cotisations au titre des deux régimes se sont élevées à 11,4 milliards de dirhams (MMDH), dont 57,1% au titre du régime AMO-CNSS, en croissance annuelle moyenne de 7,5% sur les cinq dernières années, relève la même source, faisant remarquer que cette évolution reste inférieure à celle enregistrée par les prestations des deux régimes sur la même période (12,5%) même si ces dernières sont restées stables par rapport à 2016 avec un montant de 8,3 MMDH. Le rapport fait aussi ressortir que les réserves techniques constituées ont quant à elles, affiché une hausse de 4,3% à à 3,9 MMDH, ajoutant que les excédents réalisés par le régime AMO-CNSS au titre de l’exercice ont été de 2,9 MMDH, alors que le régime AMO-CNOPS a enregistré un déficit de 22,5 millions de dirhams (MDH). Le montant des excédents cumulés a ainsi été porté à 32,3 MMDH (25,3 MMDH pour l’AMO-CNSS et 7 MMDH pour l’AMO-CNOPS) contre 29,4 MMDH en 2016.

S’agissant du régime de l’AMO des étudiants, il a enregistré une progression de 27% de l’effectif des assurés à 71.654 étudiants couverts, dont 99,6% relèvent d’établissements du secteur public et 56,9% de l’effectif total représente les étudiants d’établissements de formation professionnelle (publics et privés).

La CNOPS a collecté au titre de ce régime un montant de cotisations de 19,6 MDH (+16,3% par rapport à 2016) et a réglé 2,9 MDH de prestations. Malgré l’amélioration des indicateurs de ce régime, les réalisations par rapport aux objectifs fixés à son démarrage restent faibles étant donné que près de 288.000 étudiants devaient être assurés au démarrage du régime. Le régime AMO-CNOPS a enregistré en 2017 son premier déficit global de 22,5 MDH.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.