La piste terroriste n’est plus à écarter, selon les sources sécuritaires marocaines, et en attendant le résultat final de l’enquête judiciaire en cours, suite à l’arrestation des quatre criminels Marrakechis, le contenu de la vidéo de l’assassinat des deux jeunes touristes scandinaves révèle quelques éléments instructifs.

  1. Les trois criminels qui ont été impliqués directement dans la boucherie du village Chamharouche durant la nuit de dimanche à lundi font partie du lumpen prolétariat qui vivotent grâce à de petits métiers dans les périphéries de nos cités urbaines. Ils sont bien évidemment fragiles et très sensibles aux chants des sirènes islamistes d’Orient et d’ailleurs.
  2. La vidéo, qui fait le buzz sur le net, n’a toujours pas été authentifiée par les autorités compétentes mais pas démentie non plus, révèle deux choses :

A – Ces islamistes radicaux – comme l’a bien décrit un communiqué du Parquet mercredi soir -, tout en commettant leur forfait disaient : « هذا ثأر لأخواننا في الهجين  » (Ceci est une vengeance pour nos frères dans la localité de Hajin).

A noter que la ville de Hajin, située à l’est de la Syrie, a été conquise la semaine dernière, le 14 décembre, par la coalition arabo-kurde soutenue par Washington.

L’assassinat dans les montagnes du Toubkal a été perpétré la nuit du dimanche 16 au lundi 17 décembre 2018.

Les « Force Démocratiques Syriennes » ont pris le contrôle l’aube du vendredi, la localité de Hajin, la dernière et la plus grande enclave contrôlée par l’organisation extrémiste Daesh à l’est de la Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

B – L’un des criminels, après avoir decapité la tête de la danoise Louise, a dit « هذه رؤوسكم يا أعداء الله  » (voici vos têtes ennemis d’Allah) dans une allusion aux mécréants.

La question qui se pose pourquoi les auteurs de ce crime barbare ont-ils choisi de filmer l’exécution de cette jeune touriste? Et sans verser dans le mélodrame, nombreux observateurs se demandent si cela aurait un quelconque lien avec les caricatures du Prophète qui avaient été publiées dans le journal danois Jyllands Posten en 2005?

Une simple hypothèse, entre autres?

+ Une nouvelle vidéo atteste l’allégeance du groupe à Al Baghdadi +

Ce jeudi après-midi, une nouvelle vidéo est mise en ligne, où apparaît le groupe des quatre suspects barbus, présentant leur allégeance au groupe terroriste Daech et ce à a vleille de l’exécution de leur boucherie au pied de la montagne du Toubkal.
Dans cette vidéo d’une dizaine de minutes (en plusieurs parties) dont la qualité laisse à désirer, on voit le drapeau de l’État islamique derrière cette bande de criminels, dont le leader (Rachid El Afati) exhibe un sabre menaçant.
La vidéo fait déjà un buzz et atteste de l’engagement politique des quatre protagonistes qui ne cachent pas leur soutien à Al Baghdadi et de son État éphémère en Syrie et en Irak.
+ Flash-Back +

Reste à rappeler que ce genre de crimes a touché des citoyens marocains par les cellules takfiristes de Zakaria Miloudi et Youssef Fikri entre 1999 et 2001.

A l’époque, ces prédicateurs radicaux ont ordonné l’égorgement d’un cadre de l’OCP en mars 1999 après l’avoir accusé « d’homosexualité », comme ils ont décapité un notaire de Casablanca en septembre 2001 et jeté son corps dans un puit à Douar Sequila. Le mobile du crime: « Le notaire ne suivait pas le droit chemin d’Allah », en d’autres termes « il buvait l’alcool chaque soir après le travail ».

Tout le monde pensait que le temps de la vengeance et de la justice barbare étaient révolues mais hélas…

Les armes du crime du village de Chamharouche

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.