En commémoration du 43ème anniversaire de l’assassinat d’Omar Benjelloun, une des figures de la gauche marocaine, des dizaines de ses camarades et des dirigeants de la mouvance de la gauche ont observé, mardi place de la poste à Rabat, un sit-in aux chandelles sous le signe : « Pour que soit révélé toute la vérité sur le meurtre odieux » du militant de l’Union socialiste des forces populaires (USFP).

Le sit-in auquel a appelé le Parti d’avant-garde démocratique socialiste (PADS) a enregistré la participation de l’un des fondateurs de cette formation politique, Abderrahmane Benameur, ainsi que celle d’un des dirigeants du Parti Ennahj Addimocrati, Abdelhamid Amine, en plus de plusieurs autres figures de la gauche marocaine.

Lors de ce rassemblement, les participants ont dénoncé le crime commis par « les forces obscurantistes » (Chabiba Al-Islamiya) et « le silence de la justice » pendant les années qui ont suivi l’assassinat de Benjelloun en décembre 1975.

« Criminels, criminels, les assassins de Benjelloun », « Benjelloun repose en paix… nous continuerons la lutte », « Benjelloun, martyr de la liberté et de la dignité », tels étaient certains des slogans scandés par les participants qui ont appelé à faire la lumière sur l’assassinat de l’ancien militant de l’USFP.

A cette occasion, Benameur a indiqué que son parti, le PADS, a décidé depuis l’assassinat du martyr Omar Benjelloun de commémorer chaque année sa mémoire ainsi que celles des autres martyrs morts « pour avoir dit la vérité et combattu l’injustice et la tyrannie », ajoutant qu’« Omar est un des symboles de la lutte non seulement au Maroc mais aussi dans le monde contre la tyrannie et l’impérialisme ».

Il a ajouté, dans une déclaration à la presse que Benjelloun était « l’un des avant-gardistes de la pensée socialiste et l’un de ses initiateurs au sein du parti comme il s’était considéré lui même comme faisant partie de la classe ouvrière ».

Benamar a, en outre, indiqué que des sit-in similaires sont tenus dans toutes les villes du Maroc et se poursuivront toutes les années jusqu’à la réalisation des revendications pour lesquelles avait milité Omar Benjelloun.

De son côté, Abdelhamid Amine a relevé que le sit-in vient commémorer l’assassinat d’un militant qui était la fierté du peuple marocain, ajoutant que « la présence de membres d’autres partis est due au fait qu’Omar Benjelloun appartenait à tous les militants de la gauche marocaine ».

Il a souligné que « malgré les nombreuses années passées sur son assassinat et les tentatives visant à dissimuler la vérité, il n’est pas possible d’oublier Benjelloun », affirmant qu’ « Omar reste dans les cœurs et la mémoire de tout le peuple marocain » et que « les questions et les idéaux pour lesquels a milité le martyr resteront au cœur de la lutte des militants de la gauche ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.