Le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a annoncé l’entrée en vigueur de la décision relative au plafonnement des prix des carburants.

« La marge de profit fixé par l’Etat pour les sociétés de carburants et les stations service est de 70 centimes pour un litre de diesel et 60 centimes pour un litre d’essence », a indiqué à Hespress Lahcen Daoudi ajoutant qu’il veille « personnellement à l’application de cette mesure de plafonnement ».

Daoudi a également relevé que certaines sociétés ont baissé leurs prix de 60 centimes comme exigé mais que d’autres ont refusé. Concernant ces dernières, le ministre a souligné qu’il tentera à travers le dialogue avec leurs représentants de les convaincre, ajoutant que la loi lui donne le droit, en tant que responsable du secteur, d’entreprendre les mesures adéquates.

Daoudi a indiqué qu’après la libéralisation des prix des carburants en 2015 certaines sociétés ont commencé à gagner plus de 2,13 dirhams par litre, ajoutant qu’il est « déterminé à faire appliquer la décision du plafonnement des prix des carburants » et qu’il s’agit d’une mesure qui a force de loi.

Toutefois, le ministre a dit qu’il préfère le dialogue avec les sociétés réticentes et qu’au cas où ce dialogue n’aboutit pas il recourra à d’autres mesures pour l’application du plafonnement.

+ Plus de carotte… j’utiliserai le bâton +

Daoudi avait menacé devant le parlement les sociétés qui ne baisseraient pas les prix du gasoil et de l’essence à la fin du mois en cours, affirmant que « la baisse du prix du pétrole (sur le marché mondial) doit se répercuter sur le marché local à la fin du mois, et si les prix ne baissent pas le plafonnement est la seule solution ».

« J’utiliserai le bâton le moment venu lorsque le dialogue aura pris fin. Nous sommes une société de dialogue et de compréhension pour la réalisation des résultats escomptés », a indiqué Daoudi à Hespress.

Et d’ajouter : « Les Marocains doivent comprendre que c’est seulement en ce moment où j’ai la possibilité d’user de mon pouvoir, cela ne durera pas éternellement. C’est pourquoi je voudrais parvenir à mon but. Le bâton c’est au cas où ».

Selon une source proche des professionnels, les prix du pétrole ont commencé à baisser au niveau international depuis le 1er décembre, une baisse qui devrait se traduire à la pompe par une baisse de 40 à 50 centimes.

La même source a souligné que la décision du plafonnement fait suite à la baisse notable des prix du pétrole sur les marchés mondiaux résultant de l’allégement des sanctions à l’encontre de l’Iran qui est un des plus grands exportateurs au monde.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.