Le maire de Rabat, Fathallah Oualalou, serait donc obligé d’affronter des conseillers du conseil collectif de la capitale. Une coalition des conseillers de quatre partis s’est formée pour organiser une session spéciale afin de discuter la décision de la cour d’appel administrative, qui dénonce l’illégalité des frais d’extraction des titres par des millions, de la société « Rabat Parking ».

Selon le quotidien  « Al Massae », les conseillers des partis de la justice et du développement,  de l’authenticité et modernité et l’assemblement nationale des indépendants, se sont alliés au niveau de la municipale de Hassan, pour signer la demande d’organisation de la session spéciale, qui discutera de l’illégalité des frais d’extraction de centaines de millions de dirhams par la société « Rabat Parking « .

Le quotidien ajoute, que le maire de Rabat, serait dans une position défavorable, surtout après la demande formulée par l’Association Marocaine de la Protection de l’Argent Public au ministre de la Justice pour un suivi judiciaire, après avoir souligné que le non-respect des dispositions judiciaire et le fait de procéder à l’extraction des frais, sont considérés comme des crimes de trahison dont la punition est de deux à cinq ans de prison.

Selon la même source Oualalou, et le directeur de l’entreprise, Saad Benmbarek, qui préside le conseil administratif de la société « Rabat Parking », sont accusés de mépris des décisions judiciaires, sachant que l’exécution du verdict de la cour d’appel est obligatoire.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.