Controverse – Laaraj modifie le texte régissant le « Grand Prix national de la presse » pour verser des indemnités financières aux membres du jury, entre autres…

share on:

Un amendement qui a provoqué la polémique. Et pour cause, le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté le projet de décret N°2.18.779 modifiant et complétant le décret N°2.03.729 promulgué le 7 juin 2004, portant création du « Grand Prix national de la presse ».

Présenté par le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, au nom du ministre de la Culture et de la Communication, ce projet de décret vise à instituer un Prix du « dessin de presse » (caricature) afin de valoriser les efforts des journalistes caricaturistes en récompensant leurs meilleures œuvres, a souligné M. El Khalfi dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement.

L’institution de ce Prix a également pour objectif d’encourager les dessinateurs de presse à contribuer à la dynamique culturelle, créative et médiatique au Royaume, étant donné que ce genre de création artistique ne constitue plus un luxe mais une composante essentielle de tout support de presse -qu’il soit imprimé ou électronique- qui rencontre beaucoup de succès auprès des lecteurs, a expliqué M. El Khalfi.

Par ailleurs, a poursuivi le ministre, ce texte de loi vient fournir une base juridique pour le versement d’indemnités financières aux membres du jury du Grand Prix national de la presse, en stipulant l’octroi d’une indemnité forfaitaire au président et aux membres du jury, dont la valeur sera déterminée par décision conjointe de l’autorité gouvernementale en charge de la Communication et celle en charge des Finances.

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.