Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi :

*Le Matin. :

– Le département de l’Énergie planche sur une méga-offre dans l’énergie solaire. Le projet porte sur la production de 400 mégawatts (MW) par le secteur privé. Dans une déclaration exclusive au «Matin-Éco», le ministre de l’Énergie, Aziz Rabbah, affirme que son département, en partenariat avec Masen, finalise les appels d’offres qui doivent être lancés ces jours-ci au profit des investisseurs privés. Pour avoir un ordre de grandeur sur l’importance de ce chantier, sachez que le complexe Noor Ouarzazate avec ses quatre centrales d’une capacité globale de 580 MW doit satisfaire les besoins d’un million de foyers. Les 400 MW à produire par et pour le privé seront éclatés en lots répartis à travers le pays. L’objectif étant d’impliquer un plus grand nombre d’entreprises.

– Les forêts en Espagne, en Italie, en Grèce, en Turquie et au Maroc détiennent le record méditerranéen du nombre d’espèces animales et végétales menacées d’extinction. Le nouveau rapport, sur la période 2010-2015, de la FAO et du Centre d’activités régionales du Plan d’action pour la Méditerranée, impute cette situation au changement climatique, à la croissance démographique, aux feux de forêts et aux pénuries d’eau. Au Maroc, la forêt ne produit qu’environ 3,25 millions de tonnes de bois par an alors que les besoins du monde rural se chiffrent à près de 6 millions. Sachant que 15% de la faune et de la flore menacés d’extinction.

*Aujourd’hui le Maroc.:

– Le Maroc figure parmi les destinations préférées des Portugais pour les vacances de fin d’année, a affirmé le président de l’Association portugaise des agences de voyages et de tourisme (APAVT), Pedro Costa Ferreira. Pour leurs vacances de fin d’année à l’étranger, les Portugais continuent d’élire le Maroc, le Brésil et le Cap-Vert, alors qu’à l’intérieur du pays, les destinations les plus prisées sont les îles, Algarve, Lisbonne et Porto, a déclaré Ferreira à l’agence de presse Lusa.

– Pour tenter de réanimer le dialogue, le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim, vient d’annoncer que le gouvernement croit toujours en l’espoir de trouver un compromis avec les syndicats. L’annonce de la création d’une commission technique à l’issue de la dernière réunion du dialogue social avec le chef de gouvernement ne semble pas trop emballer les autres partenaires sociaux, notamment les centrales syndicales qui s’attendent à des propositions concrètes de la part de l’Exécutif. Un proche conseiller du chef de gouvernement a laissé entendre qu’en l’absence d’un accord avec les partenaires sociaux, les dispositions prévues dans le cadre de la loi de finances 2019 seront activées.

*L’Economiste.:

– Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, a annoncé une baisse prévisionnelle de près de 80% dans « le stock nominal cumulé des demandes de remboursement qui est passé de 48,2 milliards de DH à 9,6 milliards à fin octobre dernier ». Cette baisse s’explique par le traitement par « voie d’affacturage qui constitue une opération d’assainissement d’envergure jamais réalisée au Maroc », note le ministre. En effet, l’Etat s’est mis d’accord avec les banques pour avancer l’argent aux entreprises, qui payeront le taux d’intérêt, mais c’est le Trésor qui rembourse les montants aux banques au fur et à mesure. Le ministère est déterminé à assainir les arriérés des crédits TVA et surtout à éviter leur reconstitution, en veillant dorénavant aux remboursements dans les délais réglementaires.

– L’industrie nationale de fabrication des bouteilles de gaz est menacée par les importations en provenance de Turquie avec laquelle le Maroc a signé un accord de libre-échange en 2006. Les opérateurs veulent alerter les pouvoirs publics sur les risques pour le marché local, surtout qu’une société pétrolière a passé commande pour s’approvisionner auprès d’industriels turcs. Pour des industriels, les importations de bouteilles constitueraient une menace pour le marché et ouvriraient même la porte aux bouteilles de gaz en provenance du continent asiatique. Cela se traduirait par une concurrence sur le prix, et pourrait remettre en cause le modèle économique de l’industrie locale.

*Libération. :

– Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a reçu Marie Françoise Marie-Nelly, directrice de la région du Maghreb, à Malte, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, du Groupe de la Banque mondiale. Au cours de leur réunion, Marie Françoise Marie-Nelly a informé El Malki de la stratégie 2019-2024 de la Banque mondiale concernant le Maroc et a souligné que le secteur de la « gouvernance et de la participation civique » figure parmi les priorités de celle-ci, soulignant le rôle important joué par l’institution législative dans ce processus. Elle a également passé en revue les autres orientations stratégiques de la BM consistant en la création d’emplois et le développement du secteur privé en vue de la valorisation du capital humain et de la mise en place d’un développement régional intégré. Pour sa part, Habib El Malki a évoqué les résultats du précédent projet de coopération entre la Chambre des représentants et la Banque mondiale et salué les rapports de cette Banque sur l’état de l’économie nationale.

-La Princesse Astrid, représentante du Roi Philippe de Belgique, a présidé, lundi à Casablanca, la cérémonie d’inauguration du Forum belgo-marocain, qui marque le lancement d’une mission économique baptisée «Doing business in Morocco» (26/30novembre). En ouverture de ce Forum, la secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham, a rappelé que le Maroc bénéficie d’un environnement des affaires fort attrayant car il dispose de nombreux atouts, dont la proximité géographique, le cadre législatif souple, la qualité et le coût compétitif d’une main-d’œuvre qualifiée ainsi qu’une offre logistique adaptée et des infrastructures développées.

*L’Opinion.:

– Des élus et des acteurs des provinces du sud du Royaume ont appelé, mardi, le Parlement européen à adopter les accords de pêche et d’agriculture entre le Maroc et l’Union européenne (UE), eu égard à leur impact direct sur le développement de cette région. Intervenant lors d’une rencontre organisée au siège du Parlement européen à Bruxelles, ils ont souligné que les accords de pêche et agricole sont à même de créer des richesses et des opportunités d’emploi et de promouvoir les conditions économiques et sociales de la population locale. Tout en insistant que les élus locaux sont les représentants légitimes des habitants des provinces du Sud, ils ont relevé que le Maroc a réalisé des progrès importants dans le domaine de la régionalisation élargie en permettant à la population sahraouie de s’autogérer dans le respect total de ses spécificités culturelles et sociales.

-Une grande majorité de professionnels marocains (85%) considère la sécurité informatique comme « un métier d’avenir », d’après les résultats d’une enquête réalisée par Kaspersky Lab et le cabinet d’études Averty. L’intérêt pour le métier de cybersécurité réside majoritairement dans les évolutions de carrière qu’il permet (46%), la demande existante (40%) et la rémunération (35%), indique le sondage d’opinion mené en octobre dernier auprès de 750 professionnels marocains répartis dans 40 villes.

*Al Bayane.:

– Le nombre des provinces bénéficiant du Plan national de lutte contre les effets de la vague de froid pour l’actuelle saison d’hiver a été porté à 27, a affirmé le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb. Le ministre a souligné devant les conseillers parlementaires qu’une réunion tenue le 4 octobre au cours de laquelle une série de mesures ont été prises, dont les plus importantes consistent à augmenter le nombre de régions concernées par le plan national de 22 à 27 provinces. Désormais, les provinces de Khémisset, El Hajeb, Oujda, Jerada et Berkane bénéficient de ce plan, a-t-il précisé.

– Le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a reçu la princesse Astrid, représentante de Sa Majesté le Roi des Belges, en visite au Maroc à la tête d’une importante délégation économique. Lors de cette rencontre, les deux parties se sont félicités du niveau distingué des relations ancestrales d’amitié et de coopération qui lient le Maroc et la Belgique, soulignant l’existence d’importantes opportunités à même d’impulser la coopération économique dans différents secteurs productifs, compte tenu des potentialités dont regorgent les économies des deux pays et à la dynamique dont jouissent les opérateurs économiques.

*Akhbar Alyaoum. :

– Les efforts de lutte contre l’immigration clandestine en 2018 ont permis de mettre en échec plus de 76.000 tentatives d’immigration clandestine et de démanteler 174 réseaux criminels actifs dans ce domaine, a indiqué le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb. En réponse à une question orale sur le « phénomène de l’immigration clandestine au Maroc » présentée par le groupe de la Justice et du développement à la Chambre des conseillers, Boutayeb a souligné que l’action de lutte contre l’immigration clandestine a également permis de contrecarrer 30 « tentatives violentes » d’émigration illégale vers les présides occupés de Sebta et Melillia, rappelant que depuis 2002, plus de 3.400 réseaux criminels ont été démantelés alors que plus de 2.000 retours volontaires ont été organisés pour des migrants en situation irrégulière.

– Au sujet des bénéfices réalisés par les compagnies de distribution de carburants, la solution la plus juste, selon l’économiste Ghali Kettani, est de restituer au consommateur la somme des bénéfices « exceptionnels » réalisés après la levée du soutien. Kettani a proposé la création d’une société nationale de distribution des carburants afin de maîtriser les prix du marché, et par conséquent mettre fin à la flambée des prix qui serait provoquée par une entente entre les compagnies du secteur privé. A travers cette société nationale, l’Etat pourrait imposer aux compagnies privées de ne pas dépasser un prix de vente maximum.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

– Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, exposera lors du prochain conseil de gouvernement le projet du Registre social unifié. Ce registre est un système national d’enregistrement des familles qui pourront bénéficier des programmes d’appui social. Les ménages habilités à jouir des prestations de ce régime seront déterminés selon de critères objectifs et grâce aux nouvelles technologies.

– Environ 15% des femmes non célibataires âgées de 15 à 49 ans ont subi un acte de violence durant les 12 derniers mois, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Anass Doukkali, citant l’Enquête nationale sur la population et la santé de la famille (ENPSF 2018). « Cette violence touche essentiellement les femmes mariées âgées de 34 à 49 ans (13,4%): 17% en milieu urbain contre 11,9% en milieu rural », a précisé M. Doukkali qui a évoqué l’enquête nationale réalisée chaque cinq ans, lors de la 3ème rencontre à Rabat des assistants sociaux de la santé autour de la violence à l’encontre des femmes et des enfants.

*Al Alam. :

– Le gouvernement a cherché à répandre l’information relative à la réunion ayant eu lieu entre le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, et les représentants des compagnies de distribution des carburants. L’objectif du gouvernement n’était autre que « médiatique » afin de faire savoir que les compagnies ont été averties à la nécessité de réduire les prix des carburants à l’instar des marchés internationaux. Le recours à ce genre de réunion dénote le manque de vision précise de la part du gouvernement dans la gestion de la concurrence dans le domaine des carburants.

– Le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable, Aziz Rabbah, a indiqué que « le gouvernement ne pourra, en aucun cas, intervenir pour sauver la Samir », notant que la liquidation judiciaire de la raffinerie se poursuit jusqu’à l’avènement d’un acheteur. Rabbah a souligné devant les conseillers parlementaires que l’affaire est entre les mains de la justice, qui a décidé sa liquidation après l’accumulation de sa dette à près de 42 milliards de dirhams auprès de la douane et des banques.

*Al Ittihad Al Ichtiraki:

– SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, mardi à Rabat, la cérémonie d’ouverture du colloque « Cheikh Zayed et son rôle dans l’édification des relations entre les Émirats Arabes Unis et le Maroc », en commémoration du centenaire de la naissance de feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane. La cérémonie d’ouverture a été marquée par le message de SM le Roi Mohammed VI adressé aux participants à ce colloque et dont lecture a été donnée par SAR le Prince Moulay Rachid. Dans ce message, le Souverain a souligné que la poursuite de l’Action commune entre le Royaume du Maroc et l’Etat des Emirats Arabes Unis pour le renforcement des relations bilatérales « exemplaires » est le « meilleur gage de fidélité au Pacte scellé entre Cheikh Zayed et Hassan II, paix à leurs âmes ». – Un plan directeur de transformation digitale dans les administrations est en cours de préparation, a indiqué le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader. « Nous sommes en train de préparer un plan directeur de transformation digitale », a fait savoir Benabdelkader dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du ministère, Ahmed Laamoumri, à l’ouverture de la 17ème édition du Salon des technologies de l’information (Med-IT), précisant que « l’objectif est de travailler sur la transformation organisationnelle des administrations et sur la conduite du changement afin d’accompagner cette transformation ».

*Al Massae. :

– Le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique a préparé un avant-projet de loi relatif à l’activité postale. Ce texte comporte une liste de sanctions à l’égard de quiconque détourne ou ouvre un envoi postal. Quiconque, à l’occasion de l’exercice de sa fonction, ouvre ou vole un envoi postal ou viole le secret des correspondances est passible d’une peine allant de 3 mois à 5 ans de prison ferme.

– Le gouvernement a accordé jusqu’à fin du mois courant aux sociétés des carburants pour faire baisser les prix. Bien que le prix du baril de pétrole sur les marchés mondiaux ait baissé à 60 dollars, cela n’a eu malheureusement aucune répercussion notoire sur le marché national. Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, a menacé de fixer le prix de vente maximum de ces produits au cas où ces sociétés ne réduiraient pas les prix.

*Bayane Alyaoum. :

– SM le Roi Mohammed VI a affirmé que la poursuite de l’Action commune entre le Royaume du Maroc et l’Etat des Emirats Arabes Unis pour le renforcement des relations bilatérales « exemplaires » est le « meilleur gage de fidélité au Pacte scellé entre Cheikh Zayed et Hassan II, paix à leurs âmes ». Dans un message adressé aux participants au colloque colloque « Cheikh Zayed et son rôle dans l’édification des relations entre les Émirats Arabes Unis et le Maroc », et dont lecture a été donnée par SAR le Prince Moulay Rachid, le Souverain a souligné que grâce à la « sagesse » et la « clairvoyance » de feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane, la fraternité maroco-émiratie s’est « solidement cristallisée » et l’unité et la solidarité entre les pays arabes se sont renforcées.

– Vingt personnes ont trouvé la mort et 1.692 autres ont été blessées, dont 76 grièvement, dans 1.276 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine allant du 19 au 25 novembre. Ces accidents sont dus particulièrement à l’inadvertance des piétons et conducteurs, au non respect de la priorité, à l’excès de vitesse, au changement de direction sans usage de signal, au non respect des feux de signalisation et du stop, au défaut de maîtrise des véhicules, au changement de direction non-autorisé, à la conduite en état d’ivresse, à la circulation en sens interdit et sur la voie de gauche et au dépassement défectueux, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

*Rissalat Al Oumma. :

– Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem a présidé, mardi au Palais des Hôtes de l’Agdal à Rabat, un dîner offert par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en l’honneur de la Princesse Astrid de Belgique, représentante de SM le Roi des belges. La Princesse Astrid préside une importante délégation composée de ministres fédéraux et régionaux et d’hommes d’affaires dans le cadre d’une mission économique au Maroc, du 25 au 30 courant.

– Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a affirmé que la mise en place d’une approche de développement susceptible de favoriser la réduction des disparités entre les régions nécessite des efforts combinés des différents intervenants aux niveaux national et local. Il a souligné devant les conseillers parlementaires que le développement d’une telle approche requiert également une coordination accrue des différentes interventions sectorielles à travers la mobilisation des ressources requises et en veillant à la convergence des programmes et projets.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.