Chiffre – “42 millions de dirhams” pour encourager la production cinématographique au Maroc en 2018

share on:

On est encore très loin d’un véritable soutien au cinéastes marocains comparé à ce qui se passe chez nos voisins autour de la Méditerranée. Et pour cause, la subvention accordée à la production cinématographique nationale a atteint 42 millions de dirhams (MDH) en 2018, alors que le soutien destiné aux festivals et manifestations cinématographique s’est élevé à 23 MDH durant la même année, profitant à 64 associations, a indiqué samedi le ministère de la Culture et de la Communication.

La subvention accordée aux salles de cinéma a bénéficié en 2018 à quatre salles au niveau national et trois autres qui ont fait l’objet de modernisation, outre un complexe cinématographique, a précisé le ministère dans un communiqué rendu public à l’issue des deux réunions séparées tenues jeudi par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj avec des représentants de la Chambre marocaine des producteurs de films et des représentants de la Chambre national des producteurs de films.

Ces réunions ont été l’occasion d’évoquer les questions liées à la gestion du secteur cinématographique marocain et notamment la subvention destinée à la production nationale, ainsi que la liquidation des arriérés de cette subvention, et d’examiner les rapports de la commission technique créée le 23 juillet dernier par le Conseil d’administration du Centre cinématographique marocain (CCM) et qui est chargée d’étudier les questions relatives à cette liquidation, a souligné la même source. Le ministère s’attèle au versement des tranches restantes des subventions publiques relatives à la production des œuvres cinématographiques national évoquées dans le rapport de la commission technique du CCM, a-t-on précisé dans le communiqué. Le ministre a mis l’accent, par ailleurs, sur le texte réglementaire relatif à l’élargissement du domaine d’action des subventions publiques à même de garantir des opportunités d’emploi et d’enrichir l’expérience des ressources humaines marocaines oeuvrant dans le secteur, a souligné la même source, notant que le système de subvention des productions et festivals cinématographiques contribue au développement des capacités intellectuelles, créatives et culturelles.

M. Laaraj a également sur l’importance de l’adhésion de tous les acteurs concernés pour contribuer à la mise à niveau et au développement de ce secteur stratégique en vue de faire du Royaume une plateforme régionale et internationale de l’industrie cinématographique, mettant également l’accent sur la nécessité de promouvoir la production nationale et les capacités des professionnels du secteur. (MAP).

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.