Au pays du jasmin, ça commence à bouger. Et pour cause, plus de 670 mille agents de la Fonction publique entameront une grève, jeudi en Tunisie, a indiqué le Secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) chargé de la fonction publique, Monem Amira.

Tous les départements ministériels et les administrations centrales et régionales relevant de la fonction publique seront ainsi en grève, à l’exception des services d’urgence des hôpitaux publics et du secteur du transport, précise-t-on de même source.

«La grève concerne, aussi, l’ensemble des établissements éducatifs et toutes les institutions soumises à la loi relative à la fonction publique, tout en assurant la continuité des prestations fournies dans des secteurs vitaux à l’instar des services d’urgence», a expliqué Monem Amira, soulignant que « les grévistes du grand Tunis assisteront au rassemblement ouvrier prévu, jeudi à 11H00 devant le siège de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) au Bardo».

Et d’ajouter que la grève des agents de la fonction publique est « une riposte » au refus du gouvernement d’améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires », notant que ce refus est « dicté par le Fonds monétaire international ».

Le SG adjoint de l’Union générale tunisienne du travail chargé de la fonction publique a rappelé, à cet égard, que les négociations sociales se sont limitées à trois rencontres entre le chef du gouvernement, Youssef Chahed et le Secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi sans aboutir à un accord.

Une réunion de la Commission administrative est prévue, en fin de semaine, pour décider des autres formes de militantisme, souligne-t-on de même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.