Sous le slogan « Non à la haine et à l’extrémisme », qu’une pétition d’intellectuels et militants des droits humains au Maroc dénonce publiquement l’invitation du controversé Cheikh Omar Abdelkafi et demande au ministère de la Culture d’agir.

Voici le texte intégral de cette pétition, dont Article19.ma, a reçu une copie:

[ Le Théâtre national Mohammed V accueille à Rabat les 24 et 25 novembre 2018 cheikh Omar Abdelkafi, un prédicateur égyptien controversé invité à donner des conférences « culturelles, littéraires et religieuses ».

Cheikh Abdelkafi est connu pour ses prêches extrémistes qui attisent la haine contre les autres religions du Livre. Il maintient que les Chrétiens haïssent les Musulmans et les traite de « mangeurs de cochons».

Non seulement, Il ne cache pas son admiration pour le criminel nazi Adolf Hitler, il prétend aussi que ce dernier se serait inspiré du Coran pour la rédaction de l’un de ses discours. De plus, ce prédicateur misogyne est connu pour ses nombreux prêches discriminatoires envers la femme musulmane.

L’invitation de ce prédicateur extrémiste ne saurait se justifier en aucun cas. Avons-nous besoin d’inviter dans notre pays ce chantre de l’intolérance au moment où le Maroc s’apprête à recevoir des chefs d’Etat du monde entier et à quelques mois de la visite officielle du pape François? De quel droit se servira-t-on d’un théâtre financé par l’argent du contribuable marocain comme plateforme de prosélytisme islamiste dangereux?

Nous, signataires, demandons instamment aux organisateurs d’annuler la visite du cheikh Abdelkafi au Maroc. Nous demandons également au ministère de la Culture de s’assurer que les établissements relevant de sa tutelle ne servent pas de plateforme pour des événements et des intervenants prônant l’extrémisme, la haine, la suprématie raciale ou religieuse, l’exclusion et la violence.

Cette invitation constitue une insulte à nos concitoyens non-musulmans, un affront à la femme marocaine et un démenti catégorique de l’Islam ouvert et tolérant dont nous nous présentons partout comme en étant les ardents défenseurs.]

Article19.ma

 

1 COMMENTAIRE

  1. Les précheurs de haines se pose souvent en victime, on les empêcherait de s’exprimer, c’est de l’imposture. La menace de mort est le début du crime et le sieur Omar Abdelkafi agit comme un criminel et dans toutes les sociétés on enferme les criminels. Je soutiens les courageux Marocains dans leur pétition contre cet apologiste du crime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.