« Nadera » – Le magnifique retour de Kamal Kamal

share on:

Par Nabyl Lahlou

Heureux qui comme Kamal Kamal, a fait un très beau et poignant film, NADERA, interprété, magnifiquement et magistralement par une éblouissante comédienne, pleine de douceur, de rage, de révolte de folie et d’humanisme, dont le père est le géniteur heureux de cette belle et troublante NADERA (1), l’unique personnage du film qui porte le même nom.

Durant 85 minutes NADERA occupe, toute seule, l’écran qu’elle crève avec son beau talent, sa beauté racée et son interprétation digne des grandes comédiennes internationales.

Tout le long du film, elle joue juste , sans la moindre fausse note, face à elle-même, face à nous et face à son interlocuteur invisible, un haut fonctionnaire de l’Etat, qui lui rend régulièrement visite en prison où elle jetée pour l’éternité.

Ce visiteur invisible ne cesse de la harceler avec ses questions relatives à la chute inattendue de son patron, un super puissant flic, pour qui, en tant que technicienne de la caméra , elle filmait des cassettes compromettantes.

Le fantôme du commissaire principal des renseignements généraux Haj Mostapha Tabite rôde tout le long de ce beau film, de ce bon cru du cinéma d’auteur, qui brille par une mise en scène intelligente et gracieuse, et de mille feux par la comédienne JIHANE KAMAL qui le porte de bout en bout avec un souffle qui ne faiblit jamais.

Nabyl Lahlou

(1) NADERA projeté hier mardi 20 novembre au cinéma Le 7eme Art dans le cadre du festival du film d’auteur

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.