Discours de la Marche verte du Roi du Maroc

share on:

Par Dr. Salem Al Ketbi

Au Royaume du Maroc, on se souvient chaque année de la Marche verte patriotique. C’était une épopée où la nation loyale et éprise de liberté a marqué l’histoire.

Au fur et à mesure que le loyalisme et les valeurs humaines s’effacent, nous constatons des sentiments de déracinement. Ainsi, dans le monde globalisé d’aujourd’hui, les nouvelles générations doivent se souvenir de leur histoire.

Le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’anniversaire de la Marche verte a bien montré cela. C’était un discours d’une profonde sagesse, comprenant les relations internationales actuelles du monde – la même sagesse et le même discernement avec lesquels le Royaume du Maroc a dû faire face aux difficultés que toute la région arabe a traversées. Au cours des dernières années, les dirigeants, le gouvernement et le peuple ont été liés dans une unité nationale forte, fidèles aux valeurs de la nation et de l’État. Il leur importait de préserver leurs acquis en tant que pays après de longues années de luttes anticoloniales.

Ce discours historique a également adressé les voisins, l’histoire commune et le destin commun des nations du Maghreb. «Nous sommes également conscients que notre unité, notre intégration et notre complémentarité servent au mieux les intérêts de nos peuples. La médiation par un tiers n’est en fait pas nécessaire.» La division et le litige ne sont plus dans l’intérêt du Maroc ou de l’Algérie.

Les dirigeants marocains sont connus non seulement pour leur honnêteté et leur respect de la vérité, mais ils sont également conscients des intérêts stratégiques des nations. « Nous devons être réalistes », a déclaré le roi, « et admettre que l’état de nos relations bilatérales n’est pas normal, et encore moins acceptable. » Sa Majesté a également proposé des solutions pour faire face à cette situation étrange, déclarant que son pays était prêt à à un dialogue direct et franc avec l’Algérie, » « afin de régler les différends passagers et objectifs entravant le développement des relations », car aucune médiation n’est nécessaire entre frères.

Le discours a également défini un mécanisme clair pour sortir de l’impasse avec un dialogue direct entre les représentants convenus des deux pays, «de bonne foi et de manière très franche, objective et honnête, en utilisant un ordre du jour illimité, sans conditions ni exceptions. » Grâce à ce mécanisme, les pays peuvent surmonter leurs désaccords, une fois pour toutes, ce qu’une solution superficielle et temporaire ne peut pas faire.

SM le Roi a cité le prophète Muhammad: «[l’Ange] Gabriel a recommandé si obstinément qu’il traite les voisins avec autant de conviction que le Prophète a cru qu’il leur accorderait une part de l’héritage.» Des dirigeants avisés inspirés par le prophète attachent de l’importance aux intérêts de leur peuples qui aspirent à un avenir meilleur. Ils se sentent également préoccupés par les nombreux événements malheureux qui se sont produits dans la région arabe, des conflits aux guerres, en passant par les tartares des temps modernes. Les organisations terroristes brutales qui ont émergé et ont été défaites en Syrie et en Irak cherchent de nouveaux endroits où aller.

Le Prophète de l’Islam a dit que la sagesse était recherchée par les fidèles. Les intérêts des peuples sont des priorités du sage. Cela transcende les différences. Puisse le discours du Roi ouvrir les esprits au Maghreb et que la glorieuse Marche verte reste à jamais dans le cœur et dans l’esprit de nos frères au Maroc.

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.