Revue de presse du mardi 6 novembre 2018

share on:

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

*Libération. :

– Le climat social reste tendu dans nos entreprises. En fait, 111 grèves ont été observées dans 102 entreprises et 1.227 débrayages ont été évités dans 833 sociétés à fin septembre 2018. La même période a enregistré le traitement de 39.165 conflits individuels, la régularisation de 53.607 plaintes sur 100.584 et l’intégration de 2.514 salariés. Intervenant lors de la présentation du budget sectoriel de son département devant le Parlement, Mohamed Yatim, ministre de l’emploi et de l’Insertion professionnelle, a indiqué que les neufs premiers mois de 2018 ont comptabilisé 96.022 jours de grève avec la participation de 18.868 salariés sur 30.637 et l’examen de 18 conflits collectifs au niveau de la Commission nationale d’enquête et de conciliation.

– Les coûts de dégradation de l’eau (1,26% du PIB) et ceux des déchets (4% du PIB) ont diminué, selon une étude relative au coût de dégradation de l’environnement réalisée en 2018 par le secrétariat d’État chargé du développement durable. Ces progrès ont été constatés selon les premiers résultats du Programme national d’assainissement liquide (PNA) et du Programme national des déchets ménagers (PNDM), souligne l’étude. Toutefois ladite étude a révélé un recul de la qualité de l’air et donc une augmentation du taux de dégradation à 1,05 % soit 9,7 milliards de dirhams.

*L’Opinion.:

– Marche verte. La célébration cette année du 43è anniversaire de la Marche verte, revêt un cachet particulier dans la mesure où elle intervient à un moment crucial de notre cause nationale. L’organisation des Nations Unies semble en effet déterminée, aujourd’hui plus que jamais, à mettre les bouchées doubles en vue de venir à bout de ce conflit artificiel qui ne cesse de mettre à mal la sécurité régionale et la paix dans le monde, du fait du climat d’instabilité qu’il engendre et des trafics et implications subversives des éléments armés du polisario. L’organisation par l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, en décembre prochain à Genève, d’une table ronde initiale impliquant directement l’Algérie en tant que partie prenante (une première), en dit long sur l’intention de l’ONU de passer à la vitesse supérieure et, surtout, de mettre le voisin de l’Est devant ses responsabilités historiques.

– La Fédération interprofessionnelle du secteur avicole et l’Association nationale des abattoirs industriels avicoles tirent la sonnette d’alarme quant aux conséquences désastreuses de la grève des transporteurs, entamée plus de dix jours, sur le secteur avicole. Cette grève a eu des conséquences néfastes notamment la hausse considérable du coût de transport, l’acheminement difficile des volailles et des œufs au consommateur. En dépit de cet avertissement de la Fédération, les autorités ont préféré la sourde oreille. Aucune issue n’est trouvée encore à la grève des transporteurs. Les revendications des transporteurs sont, entre autres, l’exonération des frais de formation, la révision du seuil de tonnage et l’introduction du gasoil professionnel.

*Al Bayane.:

– La Présidence du ministère public a été élue membre du bureau exécutif de l’Association des procureurs d’Afrique (APA), en marge des travaux du 13-è congrès de l’Association tenus du 30 octobre au 1er novembre à l’Île Maurice. Le Maroc a été ainsi élu vice-président du bureau exécutif et représentant des pays de l’Afrique du nord au sein de l’APA, alors que le parquet égyptien a été élu à la tête de ce bureau, indique dimanche un communiqué de la présidence du ministère public. Cette élection est le couronnement d’un processus entamé le 07 octobre 2017 par l’installation du chef du ministère public. Le bureau exécutif de l’APA comprend également le Sénégal, l’Afrique du Sud, l’Île Maurice, la Tanzanie et d’autres pays.

– Une opérations de contrôle aux frontières menée au port de Tanger-Med conjointement par les éléments de la Sûreté nationale et des Douanes a permis de mette en échec une tentative de trafic d’une grande quantité de psychotropes vers le Maroc, composée de 493.700 comprimés de drogue de type Ecstasy. Dans le cadre de cette opération, les services de sûreté ont interpelé trois suspect, dont une femme, à bord d’une voiture immatriculée aux Pays-Bas, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, faisant savoir que les opérations de fouille ont permis de saisir une quantité de 493.700 comprimés d’Ecstasy soigneusement dissimulée dans la remorque de la voiture.

*Rissalat Al Oumma. :

– Quelque 23.151 enfants ont été enregistrés à l’état civil grâce au lancement de la campagne nationale d’inscription des enfants à l’état civil, au titre de la période allant de septembre 2017 au mois de mai 2018. La région de Fès-Meknès figure en tête de liste, avec 4.445 inscriptions, suivie de la région de Rabat-Salé-Kénitra (3.242 enfants enregistrés). Marrakech-Safi arrive en troisième position avec 2.716 inscriptions, selon des données fournies par Mustapha Ramid, ministre d’Etat chargé des droits de l’homme, devant les députés de la commission de la Justice, de la législation et des droits de l’homme.

– Chouki Jirari, directeur général de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole, a affirmé que ce secteur a été sérieusement touché par des pertes importantes à cause de la perturbation de l’acheminement de l’alimentation, causée par la grève observée par les camionneurs. Jirari a affirmé que la Fédération a demandé à tous les éleveurs de déterminer les pertes qu’ils ont subies pour pouvoir en conséquence solliciter des indemnisations.

*Al Alam. :

– Le peuple marocain s’apprête à célébrer ce mardi 6 novembre, une épopée gravée à jamais dans les annales de l’histoire moderne du Royaume, le 43ème anniversaire de la Marche Verte, véritable illustration de la parfaite symbiose entre le peuple marocain et le glorieux Trône Alaouite. Fruit du génie créateur de feu SM Hassan II, cette épopée brillante et historique a suscité un élan patriotique inégalé et constitue, à juste titre, l’une des étapes les plus marquantes de l’indépendance et du processus de parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume. Il y a quarante-trois ans de cela, des foules de volontaires issus des différentes couches sociales représentatives de toutes les régions du Royaume ont répondu à l’appel lancé par feu SM Hassan II et se sont dirigés en toute sérénité vers les provinces du Sud en vue de les libérer du joug de l’occupation espagnole, munis de leur foi en la justesse de leur cause.

– L’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses aurait récemment lancé un appel d’offres pour l’achat de 45.451 tonnes de blé dur, qu’il compterait se procurer de l’Union européenne dans le cadre de contingents tarifaires préférentiels. Les offres devraient être soumises avant le 22 novembre et les cargaisons devraient arriver dans les ports marocains avant le 31 mai 2019. Le lot doit représenter au moins 5.000 tonnes.

*Bayane Alyaoum. :

– Deux unités de la Marine Royale en mission de patrouille dans les eaux territoriales marocaines, ont porté assistance, ce samedi, à 136 candidats à la migration illégale, indique un communiqué de l’état-major général des Forces armées royales. « Samedi 03 novembre 2018, ayant reçues des informations selon lesquelles des candidats à l’émigration illégale se seraient aventurés à bord d’embarcations de fortune, au large des villes de Tanger et d’Al Hoceima, deux unités de la Marine Royale en mission de patrouille dans les eaux territoriales marocaines, ont localisé et assisté trois embarcations, qui avaient à leur bord un total de 136 candidats à la migration illégale, de nationalités marocaine et d’autres pays d’Afrique subsaharienne », précise la même source.

– Près de 6 chômeurs sur 10 (57%) sont à la recherche de leur premier emploi (51,8% parmi les hommes et 68,1% parmi les femmes), indique le HCP dans une note sur la situation du marché du travail au troisième trimestre de l’année 2018. Les deux-tiers des chômeurs (67,7%) chôment depuis une année ou plus (64,4% parmi les hommes et 74,7% parmi les femmes). D’un autre côté, 26,8% des chômeurs se sont retrouvés dans cette situation suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

– Le ministère de l’Intérieur a donnée de nouvelles instructions aux walis et aux gouverneurs, les exhortant de convoquer le plus tôt possible des réunions avec les associations des parents d’élèves et les responsables du ministère de l’Education nationale, afin de concerter les moyens appropriés à la mise en œuvre de la nouvelle heure légale adoptée par le Maroc. L’objectif étant d’éviter les problèmes qui pourraient survenir à cause du changement des horaires scolaires, dicté par l’adoption de l’heure GMT+1.

– Au 26 octobre, les réserves internationales nettes ont progressé, d’une semaine à l’autre, de 0,6% à 224,9 milliards de dirhams (MMDH), alors qu’en glissement annuel, elles ont baissé de 0,9%, indique Bank Al Maghrib. Le dirham s’est apprécié de 0,2% par rapport à l’euro et s’est déprécié de 0,4% vis-à-vis du dollar au cours de la période allant du 25 au 31 octobre 2018. Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, affirme la Banque centrale dans une note sur ses indicateurs hebdomadaires pour la semaine allant du 25 au 31 octobre 2018.

*Akhbar Alyaoum. :

– PLF 2019: Les associations s’activent. Parallèlement aux discussions lancées sur le projet de loi de finances (PLF2019), de nombreuses associations ont lancé une campagne visant à modifier l’article 7 du PLF2019 afin de faire distinguer les associations des sociétés sur le plan fiscal. Les associations ont entamé une forte mobilisation pour appeler à une justice fiscale à l’occasion du 60e anniversaire de la promulgation du Dahir sur les libertés publiques (1958). Les associations demandent la distinction entre entreprises à but lucratif et associations à but non lucratif.

– Le plafonnement des prix des hydrocarbures était possible lorsque la marge bénéficiaire était supérieure à un dirham par litre, mais les sociétés de distribution des carburants avaient baissé le prix en deçà de ce que le gouvernement allait proposer, a indiqué le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi. Si nous appliquons le système de plafonnement, les entreprises qui ont baissé le prix devraient l’augmenter, a expliqué le ministre dans un entretien au journal, soulignant qu’un dialogue est prévu avec les entreprises dans les prochains jours sur le coût du stockage et de la restructuration de 2015. Invité à s’exprimer sur les bénéfices de ces sociétés, qui auraient dépassé 17 milliards, le ministre a démenti ces informations, arguant que certaines entreprises ont augmenté les salaires de leurs employés et ont construit des stations en conformité avec les normes internationales.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

– Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé que les établissements scolaires publics et privés continueront, le mercredi 7 novembre, d’observer leur horaire scolaire (à partir de 8 heures), reportant ainsi l’adoption des nouveaux horaires scolaires (à partir de 9h), au 12 novembre. Les mères, les pères, les tuteurs d’élèves et les élèves souhaitant obtenir des éclaircissements sur les nouveaux horaires de classe peuvent contacter les établissements ou les directions régionales, indique le ministère dans un communiqué, notant que des informations détaillées sur le nouvel horaire sont disponibles sur le portail officiel du ministère. – Le ministère de la Santé organise du 1er novembre au 1er décembre 2018, la campagne nationale de dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), sous le slogan  »Faites le test, la solution existe ». Initiée dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida 2018 et de la mise en œuvre du Plan stratégique national de lutte contre le sida 2017-2021, cette campagne cible de tester 200.000 personnes, avec comme priorité les femmes enceintes en vue de prévenir les cas de transmission du VIH de la mère à l’enfant, les jeunes et les populations les plus exposées ou vulnérables au VIH, et ce en collaboration avec l’ensemble des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux.

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.