Mettant ses menaces à exécution, le hacker Chris Coleman est revenu à la charge ces derniers jours, de quoi faire passer des nuits blanches aux responsables sécuritaires et à toutes les personnalités victimes de la publication de leurs données personnelles ou professionnelles.

Montant en puissance, le hacker que l’on dit manipulé et à la solde des services de renseignements algériens causé des dégâts importants à la diplomatie marocaine, est monté en puissance pour élever son niveau de ciblage et élargir son champs de manœuvre en publiant sur « twitter » le contenu de correspondances et les numéros de téléphone ainsi que les adresses mails de plusieurs responsables dont les ministres et le premier d’entre eux, dignitaires, hautes personnalités civiles et militaires, pour montrer les faiblesses du dispositif de protection des données personnelles au Maroc au moment où la sécurité informatique du pays a été confiée aux soins de l’armée qui n’est toujours pas arrivée à neutraliser celui qui se cache derrière le nom de Chris Coleman ni mettre fin à son entreprise ravageuse et grandement préjudiciable au pays, à ses institutions et à ses responsables.

 Le ministère des affaires étrangères qui a fait le plus
les frais de ces attaques contre son architecture informatique n’a toujours pas trouvé la parade pour se protéger des agissements malveillants.

Article19.ma/actu-maroc.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.