Les dangers des informations journalistiques et de Facebook sur la santé

share on:

Par Jaouad Mabrouki


Nous regardons et nous lisons plusieurs fois par jour une quantité énorme d’informations tristes et douloureuses. Nous ne nous rendons pas compte à quel point ceci perturbe notre équilibre psychique, familiale, professionnel et social en considérant que tout ceci ne sont que des informations et le plus souvent elles ne touchent que les autres.

Mais nous oublions qu’elles nous perturbent, essentiellement au niveau de notre état de stress et de la qualité de notre sommeil. Il faut aussi rappeler que ces informations agissent de manières particulières et dangereuses sur l’équilibre et la scolarité de l’enfant et de l’adolescent.

1- L’impact des nouvelles de presse écrites et radiophoniques

Nous vivons mondialement une époque très stressante, le terrorisme, les guerres, l’injustice, la famine, les épidémies, les cancers, la pollution, l’intoxication des aliments par les produits chimiques, la crise économique, les accidents routiers, marins et aériens, les riches s’enrichissent, les pauvres se comptent par millions, l’immigration illégale, les migrants qui meurent en chemin, le suicide, la dissociation des liens familiaux et sociaux, les conflits des gouvernements et des pays, l’enlèvement des adolescentes, la pédophilie, l’inceste, le viol individuel et collectif, la perte de confiance envers les prêtres de toutes les religions…….Rien ne va plus ! Ce sont ces informations que nous accueillons toutes les heures !

Quels sont alors les effets néfastes de ces nouvelles sur l’homme et la société ?

  • Biologiquement, l’équilibre du cerveau est perturbé avec l’augmentation du cortisol. Ceci perturbe l’équilibre detoutes les glandes hormonales avec des réactions fâcheuses sur notre état de santé et essentiellement chez l’enfant et l’adolescent du fait qu’ils soient encore en phase de développement et de maturation
  • Etat de stress chronique
  • Méfiance et insécurité
  • Perte de confiance en l’homme, l’école, les prêtres, la société et les gouvernements
  • Désespoir
  • Perte de la sérénité
  • Dépression individuelle, familiale, collective et sociale
  • Exagération de l’égoïsme animal
  • Hyperconsommation matérielle, sexuelle et de tous les plaisirs dans l’espoir de la satisfaction
  • Hypertrophie de nos instincts animaux de survie utilisant tous les moyens de violence et d’exploitation
  • Endormissement des vertus humaines
  • Frustration dans la famille et la société
  • Conflits personnels, familiaux et sociaux

2- L’impact des désinformations ou des intox dans les réseaux sociaux

Evidement, étant donné que l’être humain vit un état de stress chronique et qu’il voit en noir son avenir et il perd tout espoir, sa pensée fonctionne alors spontanément sur un régime destructeur et elle fabrique de la désinformation pour terrifier ses semblables, d’autant plus que nous vivions une réalité désastreuse.

Ainsi, sont publiées des intox terrifiantes et d’horreur sur les réseaux sociaux, qui lues et regardées, sans impact direct, car le lecteur est déjà stressé chroniquement. Comment un arbre de plus pourrait-il intensifier l’incendie d’une foret déjà en en feu ! Ainsi nous observons la société continuer son quotidien dans le désespoir peu importe que ces publications soient vraies ou fausses.

Comme le dit le proverbe marocain « le jour du mariage, que tu rajoutes ou non un oignon, les dépenses restent les mêmes »

3- Les dangers des informations par image dans la presse et FB

L’image est dangereuse dans l’information, car elle suppose que cette dernière est vraie et elle a une grande influence sur notre santé psychique et elle reste graver pour toujours dans notre cerveau, différemment de l’information écrite ou radiophonique. L’image influence directement notre état psychique et nous affecte et elle peut être à l’origine d’un véritable traumatisme psychique (souvent stress et dysomnie) essentiellement chez l’enfant et l’adolescent.

4- Dangers des informations sur l’enfant et l’adolescent

Durant cette période d’âge le cerveau est encore en cours de développement et de maturation qui peut durer jusqu’à l’âge de 25 ans. Que ces informations soient vraies ou fausses et essentiellement les images de presse et de FB, elles se gravent dans sa mémoire pour toujours. Les conséquences sont graves, sur la régulation biologique cérébrale et endocrinienne, ainsi que sur le développement de son corps. Aussi, elles perturbent son équilibre psychique, sa confiance en soi, en sa famille, son école et sa société. Toutes ces perturbations agissent à leur tour sur sa concentration scolaire et lui induisent un état de stress permanent, voir même un comportement violent, sans que l’entourage puisse en saisir l’origine. Ce stress permanent favorise d’avantage son addiction à FB (trop d’images) espérant inconsciemment de tomber sur des informations rassurantes et sereines.

N’oublions pas que l’enfant et l’adolescent n’ont pas encore tous les outils cognitifs nécessaires pour différencier la vraie information de la fausse et ils confondent le tout en considérant que tout ce qu’ils voient, lisent et entendent, est la vérité !

Docteur Jaouad MABROUKI, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.