Un premier tour de vis pour juguler les « fake news », semble-t-il. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a émis une note interne qu’elle a généralisée à tous les services de la police à travers le royaume les appelant à appliquer la loi pour tout ce qui concerne le respect dû à leurs agents dans l’accomplissement de leurs missions.

La note du directeur général de la DGSN, Abdellatif Hamouchi, invite les éléments de la police à « verbaliser et à arrêter toute personne » qui les filme, les enregistre ou les photographie lors de leurs missions sans leur demander préalablement l’autorisation, a rapporté jeudi le journal Al Ahdath Al Maghribia.

La même source a relevé que « la sévérité » de la note fait suite à l’entrée en vigueur, depuis septembre dernier, de la loi de « lutte contre la rumeur et la publication de photos ou de vidéos des personnes sans l’autorisation des concernés. »

La nouvelle loi, rappelle le journal, prévoit des peines de prison allant de 6 mois à 3 ans et des amendes variant entre 2000 et 20.000 dh à l’encontre de toute personne qui a filmé, pris des photos, enregistré ou diffusé des propos, des informations confidentielles ou privées sans l’assentiment des parties concernées.

Un homme averti en vaut deux, disait le dicton populaire.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.