Le président tunisien a demandé mardi aux Tunisiens de France d’être « de bons musulmans » et de respecter les lois de la République, invitant à ne pas confondre islam et islamisme.

La première visite d’Etat en France de Béji Caïd Essebsi depuis son arrivée au pouvoir en décembre survient trois semaines après l’attentat islamiste du musée du Bardo de Tunis qui a provoqué la mort de 20 touristes étrangers.

Dans un climat exacerbé en France depuis les attentats qui ont fait 17 morts début janvier, les présidents français et tunisien ont lancé un appel croisé à leurs compatriotes lors d’une conférence de presse à l’Elysée.

« Je pense à tous les Tunisiens qui vivent en France et aussi aux Français qui sont en Tunisie, a dit François Hollande. « Parce que nos rapports ne sont pas faits que de relations politiques, même étroites, d’amitié entre chefs d’Etat, c’est aussi une relation humaine qui unit la France et la Tunisie. »

Premier président de la deuxième République de Tunisie, Béji Caïd Essebsi effectue en France sa première visite en dehors du monde arabe.

« La majorité des Tunisiens qui sont ici en France sont des Français. A ce titre, ils ont droit à un traitement égal », a dit le président tunisien. « Je dis à mes concitoyens : continuez à vivre dans ce pays qui vous accueille, respectez ses lois et restez de bons musulmans ».

Béji Caïd Essebsi a invité à faire la différence entre l’islamisme et l’islam, « une religion d’ouverture, une religion qui accepte de cohabiter avec les autres religions. »

François Hollande, qui s’est rendu en Tunisie à trois reprises depuis son arrivée au pouvoir, a invité les Français à y passer leurs vacances.

Quatre ans après la « révolution de jasmin » qui a lancé le mouvement des « printemps arabes », la Tunisie est présentée comme l’exemple d’une transition politique réussie dans le monde arabo-musulman, que fragilise l’attaque du Bardo. Environ 7% du PIB tunisien est lié au tourisme.

Reuters/Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.