Revue de presse du mercredi 10 octobre 2018

share on:

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

*L’Economiste. :

– PME, sous-capitalisées … à vie. La suppression de la condition d’un capital minimum pour la création d’une SARL n’est pas sans générer un lot de travers. Certes, elle a permis la création de milliers de nouvelles entreprises, mais elle n’a pas mis fin à leurs dysfonctionnements structurels. Parmi ces derniers, figure en premier plan la sous-capitalisation qui exclut souvent les PME du financement bancaire. De plus, dans beaucoup de structures, le compte courant d’associés est curieusement garni alors que la société est financièrement en déséquilibre permanent.

– Maris Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale, a affirmé que le Maroc « possède de bonnes stratégies sectorielles avec des objectifs clairs et pertinents », mais « un effort doit être mobilisé au niveau de la mise en cohérence de ces stratégies dans la priorisation des mesures et dans la mise en œuvre de politiques ». S’exprimant sur le secteur de l’éducation, Marie-Nelly a indiqué dans un entretien au journal que la politique de généralisation de l’éducation a atteint son objectif, à savoir un accès quasi universel à l’éducation primaire, cependant « elle n’a pas été accompagnée dès le départ par des mesures systématiques pour préserver la qualité des enseignements ».

*Aujourd’hui le Maroc. :

– La campagne agricole a été lancée mardi dans la commune de Tamesloht, au cœur d’El Haouz. Cette campagne démarre sous de bons auspices. A ce jour, le niveau des barrages mobilisés à des fins agricoles a atteint au total 56%. Dans le même sens, plusieurs mesures sont prévues pour faire réussir cette campagne, notamment en matière d’irrigation. Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts fait part de la programmation de 557.000 hectares dans la grande irrigation et la poursuite de l’exécution du Programme national d’économie d’eau en irrigation à travers la programmation et l’équipement des domaines agricoles du système d’irrigation localisée sur une superficie de 50.000 hectares supplémentaires.

– Les travaux vont bon train au niveau du projet de la station de transfert d’énergie par pompage (Step) d’Abdemoumen porté par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable pour un montant global de 3,8 milliards de dirhams. Ce projet consistant à stocker l’énergie sous forme hydraulique, s’inscrit dans le plan de développement et d’intégration des énergies renouvelables au Royaume. Il comprend les études d’exécution, la réalisation du génie civil, la fourniture de matériel et des équipements de transfert, le montage, les essais et la mise en service de la station.

*Le Matin. :

– Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a visité, mardi à Marrakech, deux projets représentatifs du programme de sauvegarde et de développement de la Palmeraie de Marrakech. Lancé en 2007, ce programme est entré dans de nouvelles phases de son développement. S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa a choisi, dans son circuit de visite, deux étapes qui symbolisent le travail actuellement mené.

– Les céréales françaises devraient continuer à regagner progressivement le terrain perdu au Maroc, il y a deux ans. En effet, après s’être contentés de seulement 8% du marché marocain de blé tendre au cours de la campagne 2016-2017 et être montés à 34% environ une année plus tard (ce qui était loin de leur objectif), les céréaliculteurs français veulent s’adjuger une part d’à peu près 44% lors de la campagne 2018-2019. C’est l’objectif qu’ils ont affiché, hier, lors de leur déplacement en masse à Casablanca dans le cadre des traditionnelles rencontres franco-marocaines des céréales qui se tiennent chaque année dans la même ville.

*L’Opinion. :

– Aujourd’hui Journée nationale de la femme marocaine. Si le Maroc a connu plusieurs avancées dans ce domaine, ce ne sont pour la société civile que de chantiers ouverts, qui demandent « retapage », réformes, « reconstruction » et mise en œuvre effective. Tous les champs décisionnels restent plus ouverts aux hommes, particulièrement les enceintes législatives où la présence féminine est jugée très faible comparée à leur proportion dans la population qui est de 50,2% et aux attentes.

– Le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social a affirmé qu’il a toujours fait part de sa disposition à poursuivre le dialogue avec le groupe de non-voyants observant un sit-in sur le toit de son bâtiment, à condition qu’ils mettent fin à leur action dans un souci de préserver leur intégrité physique, regrettant que ces derniers aient rejeté toute initiative dans ce sens. Contrairement aux informations relayées à ce propos, le ministère n’a pas autorisé l’accès du groupe en question à son bâtiment, mais les faits se sont produits en dehors des horaires du travail, après effraction des portes métallique et vitrée, lesquels actes ont été enregistrés par vidéo-surveillance, a-t-il assuré.

*Al Bayane. :

– L’Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) vient de donner son visa pour une émission de 500 millions de dirhams d’obligations subordonnées par le Crédit agricole du Maroc. Cette émission est d’une maturité de 7 ans ou de 10 ans. Les taux sont fixes ou révisables annuellement avec une prime de risque de 70 points de base pour les 7 ans et de 80 points de base pour les 10 ans. La période de souscription est prévue du 22 au 24 octobre courant.

– La ville de Tétouan accueille les 10 et 11 octobre la 3ème conférence internationale sur les applications smart city. Organisée par l’association méditerranéenne des sciences et technologies, cette conférence réunira des experts, des académiciens et des professionnels marocains et étrangers pour débattre des aspects liés aux villes intelligentes, bâtiments intelligents, réseaux intelligents et systèmes d’information géographiques. Cet évènement constitue une occasion pour établir des partenariats entre les acteurs marocains et leurs homologues méditerranéens, mais aussi entre les universités marocaine et étrangères en vue de rechercher les moyens permettant de mener des projets de coopération d’intérêt commun en matière de recherche scientifique.

*Libération. :

– Bahreïn aspire à renforcer sa coopération avec le Maroc dans tous les secteurs, notamment celui du tourisme, a indiqué le président exécutif de l’Administration bahreïnie du tourisme et des expositions, Cheikh Khaled Ben Hamoud Al-Khalifa. La coopération entre le Maroc et le Bahreïn en matière touristique constitue l’un des piliers de la stratégie de l’Administration bahreïnie du développement économique et l’un des objectifs de la politique touristique adoptée par Manama, a ajouté le responsable bahreïni lors d’une entrevue avec l’ambassadeur du Maroc au Bahreïn, Ahmed Rachid Khattabi.

– Habib El Malki a tenu lundi une séance de travail avec le président du Bundestag allemand, Wolfgang Schäuble. Lors de ces entretiens, le président de la Chambre des représentants a mis en lumière les dénominateurs communs entre le Maroc et la République fédérale d’Allemagne et, particulièrement, leur attachement à la Charte des Nations unies fondée sur les principes de la paix et de la solidarité internationale. Il a, en outre, souligné que les relations politiques entre les deux pays sont bonnes et que leur coopération se renforce et peut l’être davantage dans les années à venir.

*Akhbar Alyaoum. :

– Malgré les clivages qu’il a provoqués au sein de la majorité lors de sa présentation au cours d’une réunion de la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants, le projet de décret visant la création de la Caisse marocaine de l’assurance maladie a été enfin examiné. Mais le gouvernement craint qu’il soit bloqué à la Chambre des conseillers. En plus du groupe istiqlalien, ce texte a obtenu le soutien des groupes de la majorité. Le groupe PAM a persisté dans son opposition à ce projet.

*Al Massae. :

– Le Front national pour la sauvegarde de la raffinerie de pétrole a tenu plusieurs rencontres avec des politiques en vue de faire la lumière sur plusieurs questions se rapportant à la Samir. El Houcine Elyamani, coordinateur du Front, a déclaré au journal que cette initiative est ouverte devant tous les partis politiques, le gouvernement et le parlement avec ses deux Chambres, le but étant de parvenir enfin à adopter une décision politique qui soit au service de la raffinerie.

*Akhir Saa. :

– La Marine royale a porté assistance, samedi et dimanche en Méditerranée, à 31 embarcations en difficulté, transportant 615 candidats à la migration clandestine, qui ont été ramenés tous sains et saufs aux ports marocains, a annoncé l’Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR). La totalité des candidats à la migration illégale ont été ramenés sains et saufs aux ports marocains et plusieurs des embarcations les transportant ont coulé à cause de leur état vétuste.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

– A deux jours de l’ouverture de la session parlementaire d’octobre, le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a convoqué les centrales syndicales les plus représentatives pour reprendre les sessions du dialogue social. Les syndicats comptent beaucoup sur cette rencontre prévue aujourd’hui mercredi pour obtenir des acquis. Cette invitation qu’ont reçue les syndicats ne comporte pas d’ordre du jour, précisent des sources syndicales, espérant que le gouvernement apporterait de nouvelles offres qui soient dans l’intérêt du dialogue social.

– Trois avions transportant 1,8 tonnes d’aides humanitaires qui seront acheminées, par voie terrestre, vers la bande de Gaza via le poste frontalier de Rafah, ont atterri lundi soir à la base aéroportuaire de l’Est du Caire. Cette opération s’inscrit dans le cadre du pont aérien déployé par le Maroc, sur Hautes instructions royales, afin d’acheminer des aides humanitaires au peuple palestinien. L’opération de réception de ces aides humanitaires a été supervisée par l’ambassadeur du Maroc au Caire et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Tazi, et les membres de l’ambassade du Maroc.

*Al Alam. :

– Les députés de la commission des secteurs sociaux, qui se sont réunis lundi pour examiner le projet de décret visant à créer la Caisse marocaine de l’assurance maladie, pour remplacer la CNOPS, doutent des intentions du gouvernement au sujet de ce décret. Les députés des différents partis, excepté ceux du PJD, ont posé un flot de questions demandant des éclaircissements sur la hâte du gouvernement à adopter ce texte. Mohamed Yatim, ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, a affirmé qu’il n’y pas d’empressement de la part du gouvernement d’adopter ce texte, ni d’intentions cachées derrière son renvoi à la commission.

*Bayane Al yaoum. :

– Le ministère de l’Économie et des finances a annoncé mercredi la mise en ligne, à partir du 4 octobre, d’une plateforme électronique (https://ajal.finances.gov.ma), dédiée à la réception et au traitement des réclamations des fournisseurs concernant les délais de paiement de leurs prestations par les établissements et entreprises publics (EEP). La mise en ligne de cette plateforme intervient en application des Hautes Orientations Royales du 20 août 2018 et vient concrétiser l’engagement pris dans le cadre de la circulaire du ministre de l’Économie et des finances sur les délais de paiement des EEP du 18 septembre 2018, a indiqué le ministère dans un communiqué.

*Al Ittihad Al ichtiraki. :

– L’Union pour la Méditerranée (UpM) doit être réhabilitée comme cadre de dialogue politique et de conciliation, a souligné, lundi à Barcelone, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Le ministre, qui prenait part au 3ème Forum régional de l’Union pour la Méditerranée tenu sous le thème « Construire ensemble l’avenir de la coopération régionale », a relevé que le mandat technique de l’UpM » n’est plus à son avantage. « S’il a été conçu pour la mettre à l’abri des contingences politiques, il a fini par en faire –10 ans après– une organisation qui évolue à la marge des priorités de ses membres », a souligné Bourita.

*Rissalat Al Oumma. :

– Moins d’une semaine après son approbation par le conseil de gouvernement et son dépôt à la Chambre des représentants, le projet de décret portant création de la Caisse marocaine de l’assurance maladie, qui remplacera la CNOPS, a été déjà examiné lundi par les députés de la commission des secteurs sociaux. Mohamed Yatim, ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, a affirmé que la création de cette Caisse est un des projets fondamentaux qui participera à la réforme du système de la protection sociale dans notre pays, précisant que ce projet de décret fera de cette nouvelle Caisse un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière.

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.