Événement – Aziz Akhannouch ouvre le bal de l’année agricole 2018/19

share on:

Un événement national. Au Maroc, lelancement officiel de la campagne agricole 2018-2019 depuis la région de Marrakech Safi a été présidé mardi par Aziz Akhannouch, le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts. 

Lors de cette cérémonie d’ouverture, le ministre s’est arrêté dans son allocution sur les principaux accomplissements de la campagne agricole antérieure et a présenté les mesures nécessaires pour garantir le succès de l’actuelle campagne agricole.

Dans son allocution d’ouverture, Aziz Akhannouch a évoqué  les principales mesures prises pour garantir la réussite de l’actuelle campagne agricole.

Le Ministre faisant allusion à la dynamique positive engendrée par le Plan Maroc Vert, a déclaré que son département consacrera 2,2 millions de quintaux de semences sélectionnées avec des prix de vente incitatifs et subventionnés.

Le responsable marocain a fait savoir que le taux de remplissage des barrages agricoles a atteint actuellement 56%, indiquant que son département a programmé 557.000 ha d’irrigation dans les grands périmètres.

Il a aussi exprimé sa volonté de procéder à la poursuite de l’exécution du PNEEI à travers l’équipement des domaines agricoles du système d’irrigation localisée sur une superficie additionnelle de 50.000 ha, ce qui permettra d’atteindre 610.000 ha, outre le parachèvement des travaux de modernisation du réseau d’irrigation pour la conversion collective en irrigation localisée sur 65.000 ha, soit 55% du programme global. 

D’autres mesures ont été prises telles que la réglementation des rations en eau pour sauver les arbres fruitiers et les cultures durables dans les périmètres de Souss-Massa et Doukkala.

Au niveau du domaine du financement, le ministre a souligné que le Crédit agricole du Maroc a pris toutes les mesures financières et réglementaires pour répondre aux demandes de financement de la campagne agricole dans les meilleures conditions.
Aziz Akhannouch conclut ce premier axe en mettant la lumière sur la primauté du suivi permanent de l’évolution de la campagne agricole actuelle et l’importance de la fédération des efforts de toutes les parties prenantes dans le secteur agricole.

Akhannouch fait le point sur les réalisations « exceptionnelles » de la campagne précédente +

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts s’est arrêté sur ce qui a caractérisé la campagne agricole 2017-2018. Il indique en premier lieu l’importance et la régularité des précipitations qui ont permis d’améliorer le stock en eau des barrages agricoles de 45% par rapport à la campagne 2016-2017, et cela grâce aux mesures adoptées dans le cadre du Plan Maroc vert ainsi que l’implication des différents acteurs du secteur.

Le ministre a notamment mis l’accent sur les caractéristiques et les réalisations « exceptionnelles » de la campagne précédente 2017-2018, qui a été marquée par l’importance et la régularité des précipitations, qui ont permis d’améliorer les retenues des barrages agricoles de 45% en comparaison avec la campagne agricole 2016-2017.

Et de poursuivre que grâce à ces précipitations et aux mesures adoptées dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) et la forte implication des différents intervenants du secteur, le Maroc a réalisé une bonne campagne agricole. 

   + 103 millions de tonnes de céréales cette année +

En effet, selon le ministre en question, le Maroc a produit 103 millions de quintaux de céréales, soit une hausse de 7% par rapport à la campagne 2016-2017 et soit la troisième meilleure production depuis le lancement du PMV en 2008. L’agriculture marocaine a aussi enregistré une hausse de la production dans les principales cultures, dont une évolution de 50% pour l’olivier, 3,4% pour les légumineuses, alors que les cultures sucrières ont couvert 46 % de la demande intérieure en sucre, de même que le Maroc a produit 29,2 millions tonnes d’agrumes et 2 millions de tonnes de primeurs.

Le président de la Chambre d’agriculture de Marrakech-Safi, Habib Bentaleb, a relevé pour sa part, que l’agriculture marocaine a enregistré durant la précédente campagne agricole, des rendements record grâce aux mesures du PMV en dépit du retard des précipitations, notant que tous les objectifs du PMV ont été atteints et même dépassés, ce qui a permis d’améliorer le climat d’investissement dans ce secteur et de créer davantage de postes d’emploi.

M. Bentaleb a appelé à prendre des mesures concernant l’offre en eau d’irrigation, la commercialisation, la création de labels, l’organisation des marchés et le réforme des systèmes fonciers régissant les domaines agricoles de l’Etat.
Le Président la Confédération marocaine de l’Agriculture et du Développement (COMADER), Ahmed Ouayach, a de son côté, relevé qu’il faut prendre des mesures pour trouver des solutions au problème de la commercialisation des produits agricoles, notamment les céréales.

M. Ouayach a appelé à accorder davantage d’attention aux petits agriculteurs, qui représentent près de 75% de la population rurale, et à procéder à la protection du produit agricole national, sachant que l’agriculture constitue un gisement d’emploi et un secteur créateur de richesse.

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.