Le corps de la gendarmerie royale a été secoué par une nouvelle vague de mutations et de mise à la retraite qui a touché 40 officiers supérieur dont 2 généraux et 8 colonels et colonels majors.

Le général de division Mohamed Haramou, commandant de la gendarmerie royale, a démis de ses fonctions au service social, la semaine dernière, une colonel en la remplaçant par le colonel Ghanam et a également confié au colonel Ayoubi, qui était chef du centre sportif des forces armées royales à Salé et commandant de l’unité mobile de Dar Essikka, une nouvelle mission à la tête du département de la logistique et des transports, selon Assabah.

La même source a ajouté que le haut commandement de la gendarmerie royale a désigné le colonel Major Laatriss chargé des officiers supérieurs en remplacement du général de brigade Bousbaa, qui a été mis à la retraite à la fin du mois dernier, le colonel Laalej à la tête du service des carburants, le colonel Abdessamad Moutawakil de celui de l’équipement des logements des gendarmes, le colonel Hicham Lamnii du parc automobile et le colonel Bouchqif chargé des dotations.

Le nouveau commandant de la gendarmerie royale, selon le journal, a mis fin à certaines pratiques qui avaient cours par le passé comme le recours de certains éléments aux officiers supérieurs afin de rester à leurs postes à Rabat, Salé, Témara ou Kénitra près de leurs familles malgré le dépassement des délais réglementaires.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.