Le Prix Nobel de médecine 2018 a été attribué ex aequo aux chercheurs Américain James P. Allison et Japonais Tasuku Honjo « pour leur découverte du traitement du cancer en inhibant la régulation immunitaire négative », a annoncé lundi l’Assemblée Nobel de l’Institut Karolinska à Stockholm.

« Les lauréats de cette année ont montré comment les différentes stratégies pour inhiber les freins du système immunitaire peuvent être utilisées dans le traitement du cancer. Leurs découvertes marquent un tournant dans notre lutte contre le cancer », a indiqué la même source.

Le cancer tue des millions de personnes chaque année et constitue l’un des plus grands problèmes de santé de l’humanité. En stimulant la capacité inhérente du système immunitaire à attaquer les cellules tumorales, les lauréats du prix Nobel de cette année ont établi un principe entièrement nouveau pour le traitement du cancer.

James P. Allison a étudié une protéine connue qui freine le système immunitaire. Il a réalisé le potentiel de libérer le frein et de libérer ainsi nos cellules immunitaires pour qu’elles attaquent les tumeurs. Il a ensuite développé ce concept dans une toute nouvelle approche pour traiter les patients.

En parallèle, Tasuku Honjo a découvert une protéine sur des cellules immunitaires et, après une exploration minutieuse de sa fonction, a finalement révélé qu’elle fonctionnait également comme un frein, mais avec un mécanisme d’action différent. Les thérapies basées sur sa découverte se sont révélées extrêmement efficaces dans la lutte contre le cancer.

James P. Allison est né en 1948 à Alice, Texas, aux États-Unis. Il a obtenu son doctorat en 1973 à l’Université du Texas, à Austin. De 1974 à 1977, il a été boursier postdoctoral à la Scripps Clinic and Research Foundation, à La Jolla, en Californie.

De 1977 à 1984, il a été membre du corps professoral du System Cancer Center de l’Université du Texas, à Smithville, au Texas, de 1985 à 2004 à l’Université de Californie à Berkeley et de 2004 à 2012 au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York.

De 1997 à 2012, il a été chercheur au Howard Hughes Medical Institute. Depuis 2012, il est professeur au MD Anderson Cancer Center de l’Université du Texas, à Houston, au Texas, et est affilié à l’Institut Parker pour l’immunothérapie du cancer.

Tasuku Honjo est né en 1942 à Kyoto, au Japon. En 1966, il est devenu docteur en médecine et, de 1971 à 1974, il a été chercheur aux États-Unis à la Carnegie Institution de Washington, à Baltimore et aux National Institutes of Health de Bethesda, au Maryland.

Il a obtenu son doctorat en 1975 à l’Université de Kyoto. De 1974 à 1979, il a été membre du corps professoral de l’Université de Tokyo et de 1979 à 1984 à l’Université d’Osaka. Depuis 1984, il est professeur à l’Université de Kyoto. Il a été doyen de la faculté de 1996 à 2000 et de 2002 à 2004 à l’Université de Kyoto.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.